[Revue de presse] Actu Toulouse du 01/12/2023 “Une ligne de chemin de fer va rouvrir en Haute-Garonne : on vous dit où”

Retrouvez l’article sur le site d’Actu Toulouse, ICI.

—————————————————————————————–

Fermée depuis 2014, la ligne de chemin de fer Montréjeau-Luchon, longue de 36 kilomètres, va rouvrir. Les travaux débutent.

La ligne de chemin de fer Montréjeau-Luchon est fermée depuis novembre 2014. Elle pourrait rouvrir dès 2024 si le chantier de rénovation est terminé.
La ligne de chemin de fer Montréjeau-Luchon est fermée depuis novembre 2014. Elle pourrait rouvrir dès 2024 si le chantier de rénovation est terminé. (©Google)

Fermée depuis 2014, la ligne de chemin de fer Montréjeau-Luchon, longue de 36 kilomètres, va rouvrir. Jeudi 30 novembre 2023, la Région Occitanie a annoncé avoir engagé les travaux préparatoires dans le cadre du projet de réouverture.

Le chantier débute le 4 décembre

« Ainsi, le chantier de dégagement de la ligne et des abords, entre Gourdan-Polignan et Bagnères-de-Luchon, débutera le lundi 4 décembre. Ces travaux, qui devraient s’achever en avril 2024, n’engendreront pas de désagrément pour les riverains ni de perturbation significative sur la circulation », explique la Région qui détaille ensuite ce qui va se passer sur ce chantier.

Ce qui est prévu

« La régénération de cette ligne ferroviaire fermée depuis 2014 nécessite en premier lieu de libérer les emprises de toutes les anciennes installations. Ainsi, au-delà des opérations de débroussaillage et de déboisement, le chantier portera notamment sur le nettoyage des fossés et aqueducs ainsi que sur l’évacuation des rails et des traverses en béton. Les installations des passages à niveau vont également être démontées, l’ensemble des câbles enlevés, les quais actuels et anciens démontés ou déconstruis. Confié au groupement Guintoli – Egenie – TSO Signalisation, qui feront respectivement intervenir leurs agences de Tarbes et Saint-Sulpice, le chantier prévoit le retraitement dans des centres spécialisés de tous les matériaux issus des travaux ».

67 millions d’euros

Pour rouvrir de cette ligne de chemin de fer, la Région va investir 67 millions d’euros.

Ce montant inclut « la réhabilitation de quatre haltes ferroviaires (Bagnères-de-Luchon, Loures-Barousse, Saléchan-Siradan et Marignac-Saint-Béat), la suppression de plusieurs passages à niveau, la sécurisation des passages à niveau conservés, la régénération d’ouvrages (d‘art, hydrauliques ou en terre), le confortement de parois rocheuses, ainsi que des travaux de télécommunication et de signalisation ».

Le but est de permettre de retrouver le niveau de performance initial de la ligne, avec une vitesse de circulation pouvant atteindre jusqu’à 90 km/h.

La Région Occitanie

6 allers-retours chaque jour

Une fois mise en service, la ligne offrira 6 allers-retours quotidiens entre Montréjeau et Luchon avec un temps de parcours de 35 min. Cinq points d’arrêt seront desservis : Montréjeau-Gourdan-Polignan, Loures-Barousse, Marignac-Saint-Béat, Saléchan-Siradan et Bagnères-de-Luchon. L’offre proposée sur la ligne permettra également d’aller jusqu’à Toulouse où des correspondances seront possibles avec les TGV, les Trains d’Équilibre du Territoire (TET) et les trains de nuits.

La ligne Montréjeau-Luchon remonte la vallée de la Garonne, puis la vallée de la Pique, sur 35 kilomètres. Elle dessert plusieurs localités.
La ligne Montréjeau-Luchon remonte la vallée de la Garonne, puis la vallée de la Pique, sur 35 kilomètres. Elle dessert plusieurs localités. (©SNCF Réseau)

Ouverture en 2024

Le calendrier établi prévoit une réouverture en 2024. Selon le souhait de la Région Occitanie, un premier train à hydrogène pourrait emprunter la ligne dès 2025.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Des dates qui seront à confirmer.

À lire aussi

C'est au plus tôt en 2024 que les trains pourraient être de retour à Bagnères-de-Luchon, dix ans après la fermeture de la ligne.
C’est au plus tôt en 2024 que les trains pourraient être de retour à Bagnères-de-Luchon, dix ans après la fermeture de la ligne. (©Archives Actu Toulouse/AA)

Quels sont les enjeux?

Le projet de modernisation de la ligne SNCF de Montréjeau à Bagnères-de-Luchon répond à « une raison impérative d’intérêt public majeur, y compris de nature sociale ou économique et pour des motifs qui comportent des conséquences bénéfiques primordiales pour l’environnement », rappelle la SNCF Réseau qui énumère les bienfaits de la future ligne qui sera gérée directement par la Région :

  • Cette infrastructure permettra une desserte ferroviaire des hautes vallées du Comminges et un désenclavement du territoire.
  • Le projet permettra la création de 350 emplois par an de manière directe et 290 emplois par an de manière indirecte.
  • Le projet améliorera la sécurité des déplacements.
  • Le projet permettra de favoriser le report vers des modes de transports moins émetteurs en gaz à effet de serre et entre ainsi dans le cadre de la Loi d’Orientation des Mobilités de 2019.

Pourquoi la ligne avait été fermée

La ligne Montréjeau-Luchon avait été fermée en novembre 2017. À l’époque, la SNCF estimait qu’un projet de rénovation de la ligne, son coût, ainsi que le coût de maintenance annuel (un million d’euros par an contre 500 000 euros en moyenne, annonçait la SNCF à l’époque) était trop élevé par rapport à la fréquentation de la ligne.

Ce qui avait justifié sa fermeture à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *