AG ce samedi 27 novembre à 18 h à la salle des fêtes de Saint-Béat

Nous vous proposons de nous retrouver pour faire le point et échanger sur les différents sujets qui nous occupent, notamment la reprise des travaux de la déviation.

Samedi 27 novembre à 18 h

Salle des fêtes de Saint-Béat

Comme d’habitude, la réunion est ouverte à tous, adhérents ou non, du moment qu’on soit intéressé par le bien-vivre dans notre vallée.

Les règles sanitaires en vigueur en raison de la crise Covid nous imposent de vous rappeler que le passe sanitaire est obligatoire dans les salles de réunion ; nous serons également attentifs au respect des gestes barrières.

Après la réunion, ceux qui le souhaitent pourront rester afin de poursuivre entre nous la soirée par un moment plus convivial autour d’un apéritif dînatoire partagé. L’association fournira les boissons. Merci si vous pouvez apporter un petit quelque chose à grignoter.

Déviation – Va-t-on vers une reprise des travaux ?

Viaduc d’Urbès, en Alsace. Haut de 20 m, il fait 37 m de longueur et comporte trois arches de 10 m d’ouverture. Il est construit en béton recouvert d’un parement en grès des Vosges. Il devait être relié à un tunnel par un remblai épais à la base de 75 m. Les études techniques débutent en 1927. Les travaux furent stoppés en 1935, principalement suite à de graves erreurs financières, la société ayant obtenu le marché prétextant une roche trop dure pour être forée. Ils n’avaient pas de sources pétrifiantes, eux…

 

Nous apprenons que la sous-préfète invite les maires du secteur ce mercredi 29 “afin de faire un point d’étape pour annoncer les grandes dates à venir sur la section sud Lez”.

Rappelons que la reprise du chantier nous avait été annoncée pour 2021 (l’année n’est effectivement pas encore terminée) avec un achèvement des travaux pour 2023 voire 2024. Verra-t-on un jour le bout du tunnel ? Sera-t-il enfin relié au viaduc d’Arlos ? Les habitants de Saint-Béat et d’Arlos seront-ils bientôt débarrassés des poids-lourds ? Et les feux soi-disant intelligents enfin éteints ? Et selon quel calendrier ? À quel coût définitif d’argent public ? …

VVSB n’est pas invité. C’est dommage mais tant pis. Nous avons malheureusement l’habitude d’être mis sur la touche ; nous ne nous en formaliserons pas. Ce sont donc nos maires qui seront nos oreilles et porteront notre parole. Même s’ils ne maîtrisent peut-être pas encore tous parfaitement les arcanes du dossier, gageons qu’ils ne se laisseront pas berner et sauront défendre les intérêts de la population.

Entre autres choses, nous les avons chargés de demander à la sous-préfète d’organiser à Saint-Béat une rencontre publique pour que les responsables du projet viennent l’expliquer, le dater et échanger.

Mais dans l’attente, dès qu’ils nous auront fait un retour exhaustif et rapide des décisions prises, nous vous les ferons connaître et nous en débattrons ensemble.

 

L'asso qui ne lâchera pas !