Archives par mot-clé : Saint-Béat

Revue de presse – Actu TouLouse du 30/05/2019 – “Au sud de Toulouse, un pont « flambant neuf » mais sans…route désespère toute une vallée”

Au sud de Toulouse, à la frontière franco-espagnole, un pont routier “flambant neuf” attend toujours d’être relié à…une route trois ans après sa livraison. Et cela va durer…

Le pont d'Arlos situé au sud de Saint-Béat est un pont de 200 mètres, livré en 2016. En 2019, il reste un pont isolé, connecté à aucune route et donc jamais emprunté par une voiture
Le pont d’Arlos situé au sud de Saint-Béat est un pont de 200 mètres, livré en 2016. En 2019, il reste un pont isolé, connecté à aucune route et donc jamais emprunté par une voiture (©Capture d’écran)

C’est une histoire de pont qui ferait presque pleurer dans les chaumières au sud de Toulouse. 

À 1h30 de route de la Ville rose, à la frontière franco-espagnole, l’automobiliste qui se dirige vers le Val d’Aran et longe la Garonne peut apercevoir un pont flambant neuf qui franchit la Garonne. Sa particularité ?  Depuis trois ans qu’il a été livré, aucun automobiliste n’a jamais pu l’emprunter…Et cette situation va durer encore longtemps…

(Lire la suite de l’article directement sur le site d’actuToulouse, ICI.)

Non ! Il ne peut pas être dit que « Le village de Saint-Béat en Haute-Garonne est prêt à affronter de nouvelles crues. »

Dans son édition du JT du 12/13 Midi-Pyrénées du 18 octobre 2018, France 3 Occitanie a diffusé un reportage consacré au système d’alerte aux crues censé être désormais actif sur la commune de Saint-Béat : « Haute-Garonne : 5 ans après l’inondation de Saint-Béat, la commune dispose désormais d’un système d’alerte »

Nous ne pouvons cacher notre surprise face à la tonalité globalement positive de traitement du sujet. Ne pas réagir reviendrait à cautionner l’idée selon laquelle, comme il est écrit en tête de la page Web de France 3 consacrée au sujet, « Le village de Saint-Béat en Haute-Garonne est prêt à affronter de nouvelles crues. »

Riverains et premiers intéressés, nous sommes aux antipodes d’une telle affirmation.

Alors qu’on ne peut que constater et déplorer le niveau d’inaction en matière de prévention de la part des autorités et de l’Administration depuis 2013, il n’est pas acceptable de faire croire à la population qu’elle est protégée alors qu’il n’en est rien.

Le collectif d’animation de Vivre en Vallée de Saint-Béat, le 27 octobre 2018

Prenez connaissance de notre réponse détaillée ci-dessous et ne manquez pas de la partager.

Télécharger (PDF, 1.6MB)

Saint-Béat : démission du maire Alain Frisoni

Article à retrouver sur le site de Luchonmag, ICI.

Le maire de Saint-Béat nous a confirmé avoir envoyé sa démission, la semaine dernière, à la sous-préfecture de Saint-Gaudens. Outre des soucis de santé et le besoin de retrouver sa famille qu’il voit de moins en moins en Lorraine, Alain Frisoni fait ainsi partie de ces très nombreux maires de petites communes rurales qui “jettent l’éponge” car leur fonction, sans moyens humains ni techniques, est devenue de plus en plus difficile. De nombreux élus pointant également “la défiance de l’Etat” vis à vis d’eux. Des maires ruraux qui, dimanche, à l’issue de leur congrès national à Saint-Léger-les-Mélèzes, dans les Hautes-Alpes, ont appelé à ne pas transmettre les résultats des futures élections européennes de mai 2019. Toutefois, Alain Frisoni tient à remercier la sous-préfète de Saint-Gaudens Marie-Paule Demiguel ainsi que les services de la Direction Départementale des Territoires (DDT) de la Haute-Garonne, pour l’avoir aidé dans de très nombreux dossiers compliqués, “Saint-Béat étant une commune très difficile”.

Mercredi 26 Septembre 2018

Alain Frisoni avec Carole Delga, présidente de la Région Occitanie (Photo archives © Paul Tian)

Alain Frisoni avec Carole Delga, présidente de la Région Occitanie (Photo archives © Paul Tian)

Tour de France – Rassemblement au pont d’Arlos

Comme l’an passé, nous appelons à un rassemblement à l’occasion du passage du Tour de France dans notre vallée. Le but est de nous rappeler au bon souvenir des décideurs et des élites qui nous ignorent et nous méprisent, ne répondent pas aux courriers, ne terminent pas les déviations mais les inaugurent, mettent des camions partout et n’importe où, créent des carrefours abracadab…, ne sécurisent pas la Garonne, ferment les classes pour les élèves en difficulté, ferment les campings, etc, etc, …

Cette année, nous vous invitons à nous rejoindre au viaduc d’Arlos, vous savez, ce “Pont à vendre” parce qu’il ne sert à rien … histoire aussi de rappeler qu’ils ont juste oublié de le raccorder au tunnel et que ça, nous l’avons toujours au travers de la gorge.

Nous aurons besoin de main d’œuvre, donc de bras. Venez donc nombreux nous rejoindre. Nous vous y attendrons à partir de 12 h, sachant que la route sera fermée tôt et que le passage de la caravane publicitaire est prévu pour vers 14 h 30. Renseignez-vous d’ici là.

A mardi,

Le collectif d’animation


Ci-dessous, la vidéo de notre accueil du Tour en 2017.