Archives par mot-clé : déviation

Déviation de Saint-Béat – Les riverains interpellent les financeurs (ou plutôt, ceux qui gèrent par délégation nos finances)

Initiative citoyenne.

Une bonne centaine de riverains de la route d’Espagne (les plus concernés, entre le Pont-Neuf de Saint-Béat et celui d’Arlos) et, bien entendu, les habitants de l’avenue de la Brèche-Romaine (par où est envisagé un raccordement “provisoire” à la sortie sud du tunnel) interpellent aujourd’hui par courrier les responsables des collectivités engagées dans le financement de la déviation de la N125 sur Arlos / Saint-Béat, à savoir Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Georges Méric, président du Conseil départemental, et Pascal Mailhos, préfet de la Haute-Garonne et de la Région.

La plupart des signataires suivent le dossier depuis des dizaines d’années et sont consternés de voir que l’achèvement du projet est remis à bien plus tard et que les administrations s’orientent vers une mise en service du seul tunnel, coûte que coûte, et à bref délai. Ils sont lassés de l’absence évidente de prise en compte de leur situation, de l’obstination des administrations à prévoir pour de nombreuses années le détournement de l’important flux routier, notamment celui des poids-lourds, vers le Pont-Neuf de Saint-Béat sous dimensionné ; suivant un circuit complexe et tortueux passant juste au-dessus de la piscine, du collège, du groupe scolaire, de la perception et de la (future) Maison de santé … avec pour passage du pont un sens unique alterné géré par “feux intelligents”.

Avec un chantier en demi-sommeil depuis plusieurs années, depuis le percement du tunnel et la pose du viaduc d’Arlos,

avec un budget qui explose (passant de 105 à 142 millions d’euros),

après une mise en service de la déviation dans son intégralité annoncée pour 2016, puis repoussée à 2019-2020,

ils apprennent maintenant que

tous les travaux seront à nouveau stoppés,

et ne reprendront pas avant 2019

… et que …

la jonction au viaduc d’Arlos en attente n’interviendrait pas, quant à elle, avant 2023-2024 !

« Qui dit mieux ? » interroge le courrier des riverains dont nous reprenons ici les propos.

« On évoque toujours les fameuses sources pétrifiantes et leur environnement qui imposeraient de nouvelles études !

Nous sommes vraiment très étonnés que ce problème soit encore à résoudre car il y a très longtemps que ces sources sont connues.

Leur existence et des solutions possibles sont d’ailleurs mentionnées dans les demandes de dérogation formulées par la DREAL en 2011 (sources du Mail des Pins et du Plan).

Comment est-il possible que le problème n’ait pas été résolu par les services compétents depuis tout ce temps ?

Les signataires (et contribuables) voudraient comprendre. Quel est le point de blocage ? Est-il nouveau ? Quelle est l’instance bloquante ? Un ministère parisien ? Bruxelles ? Quels progrès depuis 2015 ? Comment la DREAL traite-t-elle le problème ? S’agit-il d’un manque d’anticipation ou d’un problème d’organisation  ?

On entend dire, en terme de retard, que la DIRSO pourrait être déchargée de la maîtrise d’ œuvre ?

Les soussignés, incompétents mais non dépourvus de bon sens, sont perplexes devant ces éléments d’information distillés par les décideurs ; ils sont évidemment très mécontents de cette situation et veulent savoir de façon plus précise comment on peut en arriver à un retard d’au moins six ou huit ans  alors que les financements sont réputés assurés !

… … »

Rappel : Samedi à 18 h – Débat et convivialité

teufRéunion publique et débat à l’invitation de Vivre en Vallée de Saint-Béat

Ce samedi – à 18 heures – Salle des fêtes de Saint-Béat

Et cette déviation ???

(mais aussi point sur les campings, la Garonne, …)

Analyse des arguments et documents avancés par l’État et les administrations

Quelles réponses de la population ?

Nous clôturerons la réunion autour d’un verre offert par l’association. Nous n’avons rien prévu de spécial pour grignoter avec ; alors, si vous avez des idées ou quelques petites choses qui traînent … ce sera avec plaisir !

Contre-info / Réunion publique de VVSB samedi 26 novembre – 18 h / No pasaran !

marie-m-1Lors de la réunion publique du 12 juillet, les services de l’État ont présenté ce que serait à leurs yeux la traversée de St-Béat à la fin 2017. Dès le lendemain, VVSB a demandé à ce que nous soient communiqué l’ensemble des études ayant amené leurs conclusions concernant la déviation mais aussi celles sur lesquelles se serait appuyé le préfet pour décider de la fermeture des trois campings de notre vallée. Avant son départ, le sous-préfet a transmis une bonne partie des documents réclamés ; ils appellent bien des remarques et, pour le moins, de nombreuses questions :

Sur les campings, pas de mesures, pas de visites sur site, aucun rapport officiel.

Pour les études dynamiques, 3 heures de comptages en 9 mois leur ont permis d’imaginer que la file d’attente maximale ne pourrait dépasser 120 m sur un feu. Quand on sait que, sans obstacles, il n’est pas rare de voir des files de véhicules atteignant la gendarmerie d’un côté et OMG de l’autre, il est permis d’avoir des doutes sur leur pertinence.

Les données extraites des contrôles réalisés sur la qualité de l’air ou les nuisances sonores ne sont pas liées à l’importance du trafic, ni à la répétition des arrêts ou démarrages aux feux dits intelligents.

Les travaux seraient arrêtés en raison de « difficultés techniques dues à la présence de sources pétrifiantes sur Argut », des impondérables pourtant déjà été pris en compte dans les pré-études … et connus de tous depuis la nuit des temps !

Aujourd’hui, près de 50 millions d’euros de travaux resteraient à engager … Pourquoi ne le sont-ils pas ? N’auraient-ils pas été utilisés sur d’autres sites ?

Comment arrivent-ils à s’arranger de la fragilité du pont ?

Comment peuvent-ils oser mettre en jeu la sécurité des riverains, des élèves de l’école et du collège ?

Ne seraient-ils pas plutôt en train

de nous préparer un provisoire dangereux et pérenne ?

Nous vous proposons de venir en débattre :

SAMEDI 26 NOVEMBRE

à partir de 18 heures

Salle des fêtes de Saint-Béat

image-tract
Tract à télécharger et distribuer

Les études d’impact du projet de déviation par le Pont-Neuf

Ci-dessous les trois études d’impact que la sous-préfecture vient de nous faire parvenir (trois mois après que nous les ayons demandées).

Remarquons au passage que les versions de deux d’entre elles sont postérieures à la réunion du 12 juillet dernier, alors que leurs conclusions nous avaient été présentées ce soir-là…

On aime à se rappeler l’intervention de Jean Lafont, ancien maire de Fos : “C’est bien connu. Les études sont faites pour être au service de celui qui paye…”

La prochaine réunion sera essentiellement consacrée à la mise à plat de ce dossier « déviation », sujet le plus urgent.

Vendredi 28 octobre – 20 h 30 – Salle des fêtes de Saint-Béat

Continuer la lecture de Les études d’impact du projet de déviation par le Pont-Neuf

Diaporama DREAL – L’avancée de la déviation de Saint-Béat au 12 juillet

Nous avions tort de désespérer et d’être médisants.

Presque deux mois après, nous recevons enfin deux des documents demandés au sous-préfet dans notre courrier du 13 juillet dernier, au lendemain de la réunion publique du 12 avec Carole Delga (Madame la Députée mais aussi Présidente de région).

Ce premier document est le diaporama présenté par la Dreal censé nous présenter l’avancée des travaux de la déviation à la date du 12 juillet. En réalité, il s’agit davantage d’une vulgaire opération de com’, d’une grossière promotion de leur tentative de passage en force par le Pont-Neuf.

Cliquez sur la miniature ci-dessous et bonne lecture. Comme nous ce soir lors de la réunion, ne manquez pas de réagir, faites-nous part de vos observations.
Diaporama DREAL - 12 juillet 2016

Tribune libre – “Pour l’ouverture du tunnel” par André Pallas

Tunnel :
Non-ouverture signifie laisser en danger de mort permanent les habitants de Cierp-Gaud, de Marignac de la majorité des habitants de Saint-Béat et également les habitants de la vallée de la Pique qui fréquentent St-Béat. Nombre de ces gens hésitent du fait qu’un camion devant un derrière ils craignent l’accident ; se rappeler le camion en feu. Donc réaction, ils s’arrêtent dans les villages sécurisés . Marignac se trouve lui aussi menacé.

Non-ouverture = Laisser en danger plus de cent maisons avec leurs habitants, la plupart âgés et n’ayant l’issue de secours que sur la route. Les rues venant du village débouchent sur la RD 44 en angle droit et de ce fait ont occasionné plusieurs accrochages, heureusement tôles froissée…. L’ouverture ne va pas engendrer une augmentation de camions sûrement une gêne de circulation. Donc, faire le choix entre gêne et gros dangers. Accident impliquera le Maire.

Je suis un peu long mais j’aimerais tant ne pas continuer avec mes collègues Maires, responsables juridiquement, vivre avec cette épée de DAMOCLES sur notre tête. Nous savons alors notre devoir est de dire la vérité. Qu’arrivera-t-il si un camion explose entre deux rangées de maisons habitées ? Les élus de quelque niveau qu’ils soient se doivent de porter attention à la sécurité des personnes. Je me sens impliqué : En 1984 en tant que maire j’ai accompagné H. DINGUIRARD chez le Préfet et auprès du Pnt du CG pour porter le projet du tunnel. Je n’ai jamais cessé depuis d’en demander la réalisation.

Déviation de Fos – Nous interpelons le sous-préfet et demandons aux élus d’agir

Banderole déviation Fos webLe rassemblement du 13 juin sur le pont de Fos n’a eu aucun effet.

La banderole tendue à l’entrée du village n’a pas davantage fait  réagir… A part ré-ouvrir la déviation le dimanche soir …  jusqu’au lundi matin, les autorités font l’autruche, continuent de nous ignorer.

Nous venons d’écrire au sous-préfet lui demandant d’agir. Même démarche auprès des  élus de Melles, de Fos, au Président de la Communauté de communes et à la députée. Serons-nous entendus un jour ? Continuer la lecture de Déviation de Fos – Nous interpelons le sous-préfet et demandons aux élus d’agir

Fos – Déviation à vendre !

2016-06-13_Rassemblement Fos web_08A Fos, le grand n’importe quoi de la gestion des contrôles à la frontière continue.

Aujourd’hui, cerise sur le gâteau, la déviation du village était fermée dans sa totalité et le flot de véhicules retraversait le village … dans les deux sens. Tout ça, parce que le roi d’Espagne devait assister le soir même à un match au Stadium. Vous ne voyez pas le lien ? Et bien, nous non plus !

Etat d’urgence ? Soit ! Mais alors, soyez crédibles et arrêtez de nous prendre pour des imbéciles.

Aujourd’hui, début de rébellion. Continuer la lecture de Fos – Déviation à vendre !

Le projet de déviation de Saint-Béat comme si on y était

Il est toujours intéressant de porter un regard a posteriori sur les promesses.

Cette vidéo, diffusée en 2013 par la Dréal, c’est de la pure communication. Techniquement, c’est bien fait, surtout la dernière partie, quand on voyage sur la future (?) déviation – dont l’ouverture globale était encore à l’époque prévue pour 2016.

La vraie vie, c’est autre chose.