Archives par mot-clé : Crue

Vie de l’association – Quelques brèves

Beaucoup d’infos, d’évènements, … à gérer ces derniers jours ; il devient difficile d’assurer le quotidien. Il vous faudra donc attendre encore un peu avant de recevoir un compte-rendu complet de l’AG de vendredi dernier.

Pour l’instant, quelques brèves à retenir :

Le collectif d’animation se renouvelle, s’étoffe : Parmi les anciens, Michèle André, Dominique Boutonnet et Philippe Gimenez ont fait savoir qu’ils se proposaient pour continuer mais tous n’ont pas encore fait connaître leur choix. Quelques nouveaux membres : Michelle Brûlé, Karine Bron (ou Sébastien Trantoul ou les deux), Isabelle Dequesne, Philippe Prax. Olivier Ducros signale qu’il est prêt à donner un coup de main. La question sera posée à Christian ou Colette Le-Sergent qui, malgré leur éloignement une partie de l’année, sont déjà particulièrement actifs. D’autres candidatures sont vivement souhaitées pour l’enrichir. Faites-vous connaître.

Le collectif d’animation se réunira ce vendredi 11 mai à 20 h à la salle des fêtes de Saint-Béat.

(Mille excuses de vous avertir si tardivement.)

Vu l’actualité particulièrement riche, cette réunion sera ouverte à tous, membre ou non du collectif. Par contre, il est d’avance demandé à chacun de faire un effort pour éviter les disgressions, répétitions, … si l’on veut être efficace.

Actions de la semaine

* Samedi dernier, distribution de tracts au carrefour des feux. Réactions particulièrement positives des automobilistes. Ceux qui revenaient du tunnel nous faisaient part de leur incompréhension d’avoir à revenir sur Saint-Béat. Ceux qui revenaient d’Espagne et l’avaient utilisé à l’aller nous disaient qu’ils ne se feraient pas avoir deux fois.

* Dimanche soir, quelques-uns étaient présents pour constater si les camions allaient ou non utiliser le tunnel mais nous n’avons pas pu le vérifier.

* Lundi, reportage de France 3 Midi-Pyrénées.

* Mardi, montée des cours d’eau et début de crue sur Saint-Béat. Absence significative de toute alerte. Nouveau reportage de France 3.

* Mercredi, venue de TF1 Toulouse. le reportage devrait être prochainement diffusé.

* Comme décidé lors de l’AG, nous avons ouvert un registre permettant à tout un chacun de reporter ses observations, commentaires, … quant aux nouvelles conditions de circulation que nous subissons désormais. Nous les ferons régulièrement remonter aux autorités. Utilisez-le à volonté, consultez-le, diffusez-le. Il est accessible depuis la page d’accueil du site (premier onglet en haut de la page) ou directement ici :  http://vivreenvalleedesaintbeat.org/registre-dobservations-nouvelle-organisation-de-la-circulation/

* Si vous n’êtes pas allé consulter le site ou la page Facebook cette semaine, allez-y. Ils sont pas mal riches d’informations.

A bientôt,

Le collectif d’animation

QUID DES ALERTES ?

Nous avons tous constaté que, ce mardi, aucune alerte crue n’avait fonctionné.

Vigicrue est restée désespérément au vert.

Les alarmes de pré-alerte et d’alerte de Saint-Béat et Fos sont restées muettes alors que leurs niveaux de déclenchement étaient largement dépassés  – les graphes sont là pour en témoigner, celui de Saint-Béat étant même hors plage de l’échelle colorimétrique ! Mais pour Fos, on pourrait presque dire que c’est normal vu que le système, vandalisé il y a plus de deux ans, n’a jamais été remis en état.

La carte du système d’alerte transfrontalier « Risqhydro » montre toujours que les balises sont au vert et il convient de faire plusieurs manipulations informatiques pour découvrir la réalité de leur niveau.

Les habitants n’ont pas été informés, pour la bonne raison que les mairies elles-mêmes n’ont apparemment pas reçu de message annonçant des risques d’orages importants, pas plus pour les risques de crues.

C’est le maire de Saint-Béat lui-même qui a informé la sous-préfète que la commune avait les pieds dans l’eau.

Ça fait beaucoup non ?

Que les travaux de sécurisation de la Garonne n’aient pas été menés à terme depuis 5 ans est déjà inadmissible. Que les systèmes d’alerte n’aient pas fonctionné au cours de l’épisode que nous venons de connaître n’est pas moins grave.

Et qu’on ne vienne pas nous dire que nous ne sommes pas des ingénieurs, que nous ne connaîtrons plus jamais une crue du niveau de celle de 2013 car elle était « centennale » et encore moins qu’on fasse de « l’humour » sur le fait que nous nous obstinons à habiter dans des maisons susceptibles de voir l’eau monter un jour. Ah non  !

Il est clair que Vivre en Vallée de Saint-Béat compte bien exiger des explications et que nous n’accepterons pas plus longtemps d’être sur ce sujet-là également mis à l’écart sous prétexte que nous soulevons les questions qui dérangent.

Diaporama sur les suites de la crue du 18 juin 2013 présenté lors de la réunion publique du 12 juillet 2016

Second document reçu de la sous-préfecture que nous mettons à votre disposition.

Il nous manque donc encore les études demandées liées à leur projet de “déviation de la déviation” ainsi que le fameux document technique qui aurait permis au préfet Comet de prendre son arrêté de fermeture des campings. Nous relançons la sous-préfecture pour recevoir ces documents dans la semaine. On nous dit que ces études existent ; alors, il n’est pas admissible de mettre autant de temps pour nous les faire parvenir.

DIAPORAMA Crue 18 juin 2013