Revues de presse – Projet de piste cyclable le long de la Garonne … (suite et pas fin)

ladepeche-fr-2016_11_15-une-piste-cyclable-pour-relier-la-haute-garonne-a-lespagne
“Une piste cyclable pour relier la Haute-Garonne à l’Espagne” – Lire l’article sur le site de ladepeche.fr ICI.
ladepeche-fr-2016_11_16-une-piste-cyclable-de-la-source-a-lestuaire-de-la-garonne
“Une piste cyclable de la source à l’estuaire de la Garonne” – Lire l’article sur le site de ladepeche.fr ICI.
le-petit-journal-2016_11_16-un-projet-de-piste-cyclable-pour-relier-la-haute-garonne-a-lespagne
Le Petit Journal du 16/11/2016 – Un projet de piste cyclable pour relier la Haute-Garonne à l’Espagne

Carole Delga – Le RETOUR !

Il lui fallait rattraper le coup de sa piteuse prestation publique du 12 juillet dernier à Saint-Béat. Son équipe de com’ lui a alors concocté un petit épisode “retour” aussi factice que son sourire. Ce mardi 15 novembre, Carole Delga est donc revenue se montrer dans la vallée. Mais attention, cette fois-ci, il importait de ne prendre aucun risque. Le petit peuple qu’on ne saurait voir a donc été mis à l’écart, les invités pour faire la claque triés sur le volet et les vilains petits canards de Vivre en Vallée de Saint-Béat clairement repoussés. Sauf qu’ils sont venus quand même gâcher la photo…
Le jour où les politiques comprendront qu’il faut écouter ceux qui les ont élus, ils viendront pleurer.

Quant à nous, notre prochaine réunion sera PUBLIQUE, elle.
Ce sera samedi 26 novembre à 18 h à la Salle des fêtes de Saint-Béat.
Qu’on se le dise !

Rassemblement mardi 15 novembre à 10 h à la halle de Saint-Béat

banderoles_web_13-11-2016-16-13_03Officiellement, elle vient pour s’entretenir de l’avenir des campings de la vallée avec les élus de Fos, puis ceux de Saint-Béat(*). C’est sans doute parce qu’elle est soucieuse du respect des règles démocratiques que Carole Delga refuse que nous participions à cette rencontre. Vu le fiasco de sa prestation publique de juillet dernier, elle sait qu’il faut savoir aussi rester entre personnes “responsables”, entre élus donc. C’est bien connu, les sans-dents ne sont intéressants que pour les élire régulièrement … mais sûrement pas pour être entendus entre deux élections.

A contrario, ne soyons ni goujats ni rancuniers. Mardi, accueillons avec ferveur notre encore députée mais aussi présidente de Région (et aussi ancienne ministre comme elle aime à le rappeler).

Rassemblement mardi 15 novembre à 10 h

à la halle de Saint-Béat

(*) De mauvais esprits prétendent qu’elle n’en aurait rien à faire de nos campings, de notre Garonne, de notre déviation, de notre collège, … et que sa venue ne serait qu’à fin électorale. Nous n’en savons rien et cela ne nous intéresse pas.

banderoles_web_13-11-2016-16-13_04 banderoles_web_13-11-2016-16-13_02 banderoles_web_13-11-2016-16-13

L’Amicale socioculturelle de PEM affrète un bus pour se rendre au TGI / Jeudi 17 novembre

Ajout du 16/11/2016

ladepeche-fr-2016_11_16-les-anciens-de-pechiney-au-tribunal
“Les anciens de Péchiney au Tribunal” – Lire l’article sur le site de ladepeche.fr ICI.

———————————————————————————

Après plusieurs renvois de mise en état du dossier par la défense, l’affaire va être plaidée le 17 novembre 2016 à 14 heures au TGI de TOULOUSE.

A cette fin, nous organisons un déplacement en car pour assister à cette audience.

Départ de MARIGNAC à 11 heures, parking zone artisanale. Prix du voyage 15 euros.

Les personnes de Saint-Gaudens seront prises en charge vers 11 h 30  à l’entrée de l’autoroute à St-Gau.  Il n’y qu’a m’avertir par mél (Jojo).

Petit mémoire de notre affaire Continuer la lecture de L’Amicale socioculturelle de PEM affrète un bus pour se rendre au TGI / Jeudi 17 novembre

LE RETOUR ! Carole Delga et les campings (suite)

carole-fait-du-campingDans l’épisode précédent, Carole Delga, députée mais aussi présidente de région, s’était emmêlé les pinceaux au sujet d’une réunion sur les campings qui se serait prétendument déroulée en septembre dernier à Saint-Béat. Problème, à part elle, aucun acteur local n’en avait souvenir.

Aujourd’hui, Carole Delga (mais aussi ancienne ministre comme elle aime le rappeler dans sa signature de mél) tente de corriger le tir en invitant officiellement les élus locaux (lesquels exactement ?) à “une rencontre le mardi 15 novembre de 10h40 à 11h40 à la salle du conseil municipal de la mairie de Saint Béat, pour échanger sur le devenir des campings de la vallée”.

mail-delga-reunion-du-15-11-2016Attention, pas d’emballement ! Gardons encore en mémoire le sens aigu d’ouverture d’esprit dont elle nous gratifia le 12 juillet dernier.

Primo, et sa venue n’est sûrement pas sans lien, sachez que notre future ex-députée est avant tout en campagne, payant de sa personne pour asseoir son actuel suppléant, Joël Aviragnet, sur son fauteuil aux prochaines législatives.

Deuzio, il y a fort à craindre que le résumé de cette rencontre ressemblera à : … l’Etat ne vous oublie pas … bla bla bla … ruralité … bla bla bla … des sous plein la sacoche … bla bla bla … si vous gentils … … bla bla bla … relocalisation ! tion ! tion ! … bla bla bla … camper au bord de l’eau pas sage … bla bla bla … camper au bord rond-point géniaaaaal … bla bla bla … moi pas montrer du doigt mais camping privé vilains … bla bla bla … super préfet Comet pas faire n’importe quoi … bla bla bla … vous se taire sinon moi gronder et envoyer soussous à rocade Toulouse … bla bla bla …

Compte-rendu de la réunion du collectif d’animation du 28 octobre 2016

REUNION VVSB LE 28/10/16 à Saint-Béat
1) Participation réduite à la réunion, peut-être parce que l’invitation était dans le corps du compte-rendu de la réunion du 14/10 transmis aux membres de l’association possédant une adresse mél.
Présents du collectif d’animation : Dominique Boutonnet, Pierre Lizarazu, Karine Bron, Michèle André, Philippe Gimenez
Membres et sympathisants : J.-P. Ladère, J.-L. Rivière, Dominique Liot, Annie et Robert Gimenez, Francis Déjuan, Philippe Colombié, Philippe Prax, Bernard Jacquin
+ La Gazette (article en PJ)2) Compte-rendu du conseil municipal du 27/10 par Dominique B.
– Accord sur la mise en place d’une commission municipale “Environnement et patrimoine” (attention de ne pas la restreindre au bénévolat).
– Pas d’engagement sur notre demande d’organisation d’une consultation citoyenne locale par rapport à la déviation.
– Pas d’engagement non plus sur notre demande de délibération du conseil municipal se positionnant contre le projet de tracé provisoire. Mme Lagacherie précise que, par au moins 2 fois, le maire puis le CM se sont prononcés contre le projet d’ouverture “anticipée” du tunnel avec déviation du flux routier par le Pont-Neuf.Sur ces deux derniers points (référendum et délibération), le maire demande le temps d’une réflexion préalable par une commission avant de solliciter un vote du CM. Il fait part de la difficulté de se positionner sans trop contrarier les services de l’État et les élus.

3) Position de VVSB
Nous mettrons en place la commission ; le CM désignera ses représentants.
Nous organiserons une consultation citoyenne pour renforcer nos requêtes, demander l’abandon du projet et la poursuite des travaux de la déviation.
Nous demandons que le CM délibère en suivant les résultats de la consultation.

De nouveau, plusieurs participants font état de leurs craintes d’enlisement en l’absence d’actions fortes de protestation et en mélangeant plusieurs axes revendicatifs.

4) Analyse des documents reçus de la sous-préfecture
Les études d’impact du projet de sortie du tunnel par le Pont-Neuf, y compris les études dynamiques ont été fournies par le sous-préfet ainsi que les documents sur lesquels se serait basé le préfet pour interdire la réouverture des campings. Première remarque, de taille, plusieurs des documents sont postérieurs à date du 12 juillet, date où leurs conclusions nous avaient été présentées (étranges méthodes …).
Pour ce qui est des campings, il nous manque les documents concernant le camping privé de Saint-Béat et nous notons que les rapports qui nous ont été communiqués ne sont en fait que des études rédigées en vue d’une relocalisation des campings. Au moins pour le camping de Fos, il y a un fort doute quant au respect des procédures de fermeture de la part du préfet.

Tous ces documents nécessitent une analyse approfondie.
Nous en ferons une présentation publique et critique le 26 novembre à 18 heures.

Nous présenterons à cette occasion la proposition de votation à venir.

5) Actions prévues et relevé de décisions
– Mise en place d’une lettre régulière d’information. A voir également sa diffusion, notamment pour ceux qui n’ont pas d’accès à internet.
– Distribution du nouveau tract illustré au feu de Labroquère le lendemain, samedi 29 octobre, assurée par Pierre et les 2 Dominique. (A postériori, c’est dommage qu’il n’y ait pas eu davantage de volontaires ; il aurait fallu être au moins le double. Très bon accueil de la part des automobilistes !)
– Courrier à Georges Méric, président du CD 31, concernant la charge nominale prévue pour le « nouveau pont » lors de sa construction fin des années 50.
– Prise de contact direct avec M. Fruhauf, responsable DREAL sur Saint-Béat.
– Courrier au directeur régional de La Poste car nous maintenons notre exigence d’ouverture également le samedi matin.
– A prévoir courrier au ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Ruralité rappelant notre désaccord avec l’ouverture anticipée et notre incompréhension sur l’abandon des travaux sur la jonction avec le pont d’Arlos (Quels sont les progrès des études depuis l’arrêt des travaux ? Quel planning ?)
– Christian Le-Sergent se propose pour réaliser deux panneaux supplémentaires d’info de bord de route. Accord. Qui d’autre ?


La prochaine réunion du collectif d’animation sera consacrée à la préparation de la réunion publique du 26/11.

Vendredi 11 novembre – 20 h 30 – Salle des fêtes de Saint-Béat
Dans l’attente, chacun est invité à s’approprier les différents rapports et faire part de ses remarques, commentaires, critiques, …

De l’art de résoudre les problèmes

Pont-Arlos_19-08-2016
Banderole karchérisée le 4 novembre 2016

Facile ! Il suffit aux services de l’État de faire disparaître nos messages …

Avec une ardoise de 105 millions + 23 petits millions d’euros sortis du chapeau … les types qui gèrent le projet de déviation de Saint-Béat n’ont toujours pas la moindre idée de comment il faudrait s’y prendre pour construire une route en évitant une malheureuse source, fusse-t-elle pétrifiante.

Que ça ne leur plaise pas d’avoir été dénoncés et ridiculisés, c’est probable mais c’est tant pis pour eux. En matière d’information, les citoyens que nous sommes, les contribuables qui financent, les usagers qui subissent, méritent mieux que leurs luxueuses opérations de com’ élaborées par de coûteuses agences.

Oui, nous sommes le caillou dans leur chaussure et nous ne sommes pas prêts de nous arrêter. Aujourd’hui, ils espèrent nous faire taire en effaçant nos messages, en enlevant la nouvelle banderole qui, décorant le malheureux viaduc inutile d’Arlos, informait les automobilistes de cette véritable gabegie, fruit de leur incurie.

20160413_1843492Ils ont même profité de l’occasion pour retirer également le grand panneau jaune d’annonce des travaux de la déviation, devenu depuis longtemps particulièrement obsolète. S’il doit être remplacé, nous sommes curieux d’en connaître les corrections qui y seront apportées.

Bref, s’ils comptent nous faire taire de la sorte, c’est encore mal engagé pour eux !

2016-04-09_Pont à vendre web_08

L'asso qui ne lâchera pas !