Lendemain de langue de bois = gueule de bois

Power pointLes habitants des vallées de Saint-Béat manifestent du mécontentement ? Là-haut, ça ne plaît pas et il faut faire taire au plus tôt ce petit peuple. Carole Delga a voulu s’en charger. Sur le plan de l’image, c’est un raté monumental.

Elle voulait faire son 49.3 face à des citoyens du Comminges. Ils ont vu ce que cela donne et ça leur sera difficile de l’oublier.

Télécharger (PDF, 100KB)

déclaration France 3 du jour

Télécharger (PDF, 61KB)

Tribune libre – “Pour l’ouverture du tunnel” par André Pallas

Tunnel :
Non-ouverture signifie laisser en danger de mort permanent les habitants de Cierp-Gaud, de Marignac de la majorité des habitants de Saint-Béat et également les habitants de la vallée de la Pique qui fréquentent St-Béat. Nombre de ces gens hésitent du fait qu’un camion devant un derrière ils craignent l’accident ; se rappeler le camion en feu. Donc réaction, ils s’arrêtent dans les villages sécurisés . Marignac se trouve lui aussi menacé.

Non-ouverture = Laisser en danger plus de cent maisons avec leurs habitants, la plupart âgés et n’ayant l’issue de secours que sur la route. Les rues venant du village débouchent sur la RD 44 en angle droit et de ce fait ont occasionné plusieurs accrochages, heureusement tôles froissée…. L’ouverture ne va pas engendrer une augmentation de camions sûrement une gêne de circulation. Donc, faire le choix entre gêne et gros dangers. Accident impliquera le Maire.

Je suis un peu long mais j’aimerais tant ne pas continuer avec mes collègues Maires, responsables juridiquement, vivre avec cette épée de DAMOCLES sur notre tête. Nous savons alors notre devoir est de dire la vérité. Qu’arrivera-t-il si un camion explose entre deux rangées de maisons habitées ? Les élus de quelque niveau qu’ils soient se doivent de porter attention à la sécurité des personnes. Je me sens impliqué : En 1984 en tant que maire j’ai accompagné H. DINGUIRARD chez le Préfet et auprès du Pnt du CG pour porter le projet du tunnel. Je n’ai jamais cessé depuis d’en demander la réalisation.

Pique-nique et concert gospel dimanche 10 à la cabane de l’Escalette

concert gospel cabane de l'Escalette 10-07-16Invitation envoyée par “Ma grand-mère était noire”

Bonjour,

Pour clôturer l’année nous avons eu envie de faire un pique-nique en montagne, et de l’ouvrir à toutes et à tous !!
C’est un moment d’échanges et de convivialité !
Dimanche  10  juillet  à partir de 13h à la cabane de l’Escalette (col de Menté – Le Mourtis)
                         Pique-nique entre 13 h et 15 h
               Concert Gospel vers 15 h 30
Face aux montagnes !!  Vue imprenable ! Il fera beau !
Prévoyez un chapeau, de l’eau, et un pique-nique si le c(h)oeur vous en dit !!
250 m de dénivelé. Env. 45 min de marche assez tranquille …

Segpa de St-Béat – Le point à ce jour

Exterminator webCe qu’il faut retenir à ce jour :

1. Toujours aucune réponse à nos courriers
– ni de la part de la ministre,
– ni de la rectrice,
– ni du Dasen (qui pourtant est venu sur le village de Saint-Béat à l’occasion d’une cérémonie et de petits fours mais ne s’est pas déplacé jusqu’au collège alors qu’on l’avait invité à venir mesurer sur place les conséquences de ses décisions).
Ces gens-là sont malpolis et n’ont aucune leçon de morale à donner (ministère de l’éducation ?). Continuer la lecture de Segpa de St-Béat – Le point à ce jour

Le Monde.fr – France Stratégie suggère à l’Etat d’investir dans les métropoles plutôt que dans les zones en déclin

ob_5b3285_chimulus-tracteur-dans-paris-agriculteLes dernières élections, aussi bien nationales que départementales et régionales, ont montré combien les fractures territoriales étaient devenues un enjeu majeur. Un document publié jeudi 7  juillet par France Stratégie, l’organisme de réflexion et d’expertise rattaché au ­premier ministre, montre que les inégalités territoriales se sont creusées entre 2000 et 2013. Les métropoles, Paris en particulier, concentrent l’activité à haute valeur ajoutée et les populations qualifiées. Le Nord-Est et le Centre ont notamment décroché par rapport au reste du pays. Les villes moyennes et les territoires peu denses se fragilisent.
En savoir plus sur lemonde.fr.

L'asso qui ne lâchera pas !