Archives de catégorie : Vie locale

Revue de presse : AranNau du 17 octobre 2018 / Cambian con éxito el collar de seguimiento del oso Goiat

Collier Goait – © AranNau

Proposition de traduction :

Changement du collier de suivi de l’ours Goiat réalisé avec succès

Les techniciens du ministère du Territoire et du Développement durable, du Corps des agents ruraux et les agents et techniciens de l’environnement du Conseil général d’Aran sont intervenus hier dans un dispositif spécial de capture de l’ours Goiat afin de lui changer le collier de suivi GPS, comme c’était prévu.

L’intervention, qui s’est déroulée dans la région de Naut Aran, a été réalisée avec l’appui de l’unité aérienne des agents ruraux. Grâce à un hélicoptère, il a été possible d’effectuer le suivi visuel de l’animal, la manœuvre d’approche ainsi que le tir au fusil anesthésique. Après l’avoir endormi, les techniciens ont prélevé des échantillons et ont changé le collier, car la batterie était sur le point de s’épuiser. Ainsi, le suivi GPS de l’animal reste garanti comme il l’a été jusqu’à présent.

La capture a été réalisée lors de la deuxième tentative, après que le vendredi 12 dernier on eut essayé sans succès. C’est la première fois dans les Pyrénées qu’une capture d’ours est effectuée par des moyens aériens.

Il est prévu que dans les prochaines semaines, les ours commencent la période d’hibernation, qui coïncide avec la baisse des températures. En parallèle, le protocole d’‘intervention et de gestion des ours problématiques dans les Pyrénées est en cours d’élaboration par le ministère et avec la participation des communautés autonomes touchées. C’est un document technique et consensuel qui devrait guider la prise de décisions dans ce domaine.

Le Conseil général d’Aran a évalué de manière très positive cette action qui devrait permettre de maintenir la localisation de l’ours Goiat, exemplaire réintroduit dans les Pyrénées dans le cadre du programme Pyroslife, et d’avoir connaissance de ses déplacements en disposant des informations absolument nécessaires pour compléter le protocole, ce qui permet finalement son extraction de l’environnement.

Ils ont utilisé un hélicoptère pour s’approcher de l’animal et l’endormir, pour prélever des échantillons et pour changer le collier du GPS, la batterie étant en fin de vie.

Pendant la période où Goiat a été sur le territoire français et malgré la demande formulée par le ministère du Territoire et du Développement durable de la Généralité de Catalogne de mener l’opération avec un hélicoptère comme ce fut mené à bien en Aran, la France n’a pas autorisé cette intervention. Cette question sera également abordée lors des réunions du groupe transfrontalier de l’ours avec les techniciens français.

Alors que Goiat était en France, il y a eu 37 attaques de brebis, un cheval avant l’été et 5 ruches, comme le confirment des sources du gouvernement français.

Retrouvez l’article directement sur le site d’AranNau, ICI.


Ajout du 17 octobre 2018 :

A ne pas manquer, lien vers plusieurs vidéos et photos officielles de l’opération

Dossier : Quid de la couleur de la Garonne

Depuis la mi-août, la Garonne s’est parée d’une couleur qui en a surpris plus d’un. Ce n’était pas l’habituel marron consécutif aux orages mais un vert plutôt grisâtre qui rappelait davantage les teintes que le fleuve est capable de prendre à l’occasion de la fonte des neiges. Sauf que nous étions en plein été.

Étonnant non ?

Et le phénomène a duré, perduré… Certes  la situation semble s’être améliorée mais ce n’est que depuis peu … et encore,  … pas totalement.

Côté officiel, aucune communication. Comme d’habitude.

Étonnant ? Non !

Et c’est du côté de l’Espagne que nous avons trouvé des réponses (ou un début de réponses). Comme souvent. Étonnant ? Ben toujours non ! Continuer la lecture de Dossier : Quid de la couleur de la Garonne

Saint-Béat : démission du maire Alain Frisoni

Article à retrouver sur le site de Luchonmag, ICI.

Le maire de Saint-Béat nous a confirmé avoir envoyé sa démission, la semaine dernière, à la sous-préfecture de Saint-Gaudens. Outre des soucis de santé et le besoin de retrouver sa famille qu’il voit de moins en moins en Lorraine, Alain Frisoni fait ainsi partie de ces très nombreux maires de petites communes rurales qui “jettent l’éponge” car leur fonction, sans moyens humains ni techniques, est devenue de plus en plus difficile. De nombreux élus pointant également “la défiance de l’Etat” vis à vis d’eux. Des maires ruraux qui, dimanche, à l’issue de leur congrès national à Saint-Léger-les-Mélèzes, dans les Hautes-Alpes, ont appelé à ne pas transmettre les résultats des futures élections européennes de mai 2019. Toutefois, Alain Frisoni tient à remercier la sous-préfète de Saint-Gaudens Marie-Paule Demiguel ainsi que les services de la Direction Départementale des Territoires (DDT) de la Haute-Garonne, pour l’avoir aidé dans de très nombreux dossiers compliqués, “Saint-Béat étant une commune très difficile”.

Mercredi 26 Septembre 2018

Alain Frisoni avec Carole Delga, présidente de la Région Occitanie (Photo archives © Paul Tian)

Alain Frisoni avec Carole Delga, présidente de la Région Occitanie (Photo archives © Paul Tian)

Samedi 22 septembre : Trois marches en mémoire de l’exode des républicains catalans et espagnols en 1939

Ce samedi 22 septembre, trois marches sont organisées en Catalogne du nord en hommage et pour rendre leur dignité aux milliers de républicains catalans et espagnols qui ont eu à souffrir un exode honteux en 1939, à la fin de la guerre civile.

L’une de ces trois marches partira du Pont du Roy à l’entrée du Val d’Aran – qui se verra symboliquement rebaptisé à cette occasion “Pont de la République” – pour rejoindre Lès :

  • La randonnée est de basse difficulté, accessible aux personnes de tous âges.
  • RDV à 10 h 30 au Pont du Roy.
  • Départ de la marche à 11 h.
  • Pensez à vous équiper d’eau, d’un couvre-chef et éventuellement d’un vêtement de pluie.
  • Les participants se retrouveront ensuite à la salle polyvalente de Lès à partir de 13 h 30 pour un débat, un  repas partagé et festif et où différentes activités seront proposées. Exposition de documents historiques.
  • Transport : Soit vous laissez votre véhicule à la salle de Lès en vous organisant avec d’autres personnes  pour être conduit au nouveau Pont de la République …  Soit vous faites le contraire et vous trouverez bien quelqu’un pendant le repas qui vous ramènera au pont chercher votre véhicule.

Plus de renseignements sur la page Facebook “Camins de tornada” dédiée à cet événement ou par mél à : caminsdetornada.aran@gmail.com.

Revue de blog – Bienvenue à bord du 18 juin 2017 – Municipale partielle de Cierp-Gaud : l’ex-maire Joël Gros perd l’élection

Retrouvez ce billet directement sur le blog de Paul Tian, ICI.

Municipale partielle de Cierp-Gaud : l'ex-maire Joël Gros perd l'élection

Il n’y aura pas de second tour dimanche prochain. Les électeurs de Cierp-Gaud ont rendu leur verdict, dimanche, lors du premier tour de l’élection municipale partielle provoquée à la suite du conflit entre dix conseillers municipaux et le maire, Joël Gros.

Dans la foulée, ce dernier avait également démissionné comme premier magistrat, tout en restant conseiller municipal (lire ici).

C’est la liste opposée à l’ancien maire qui a remporté cette élection partielle dimanche soir éliminant cette intitulée “Terminer le travail pour Cierp-Gaud” avec Joël Gros.

L’élection du prochain maire de Cierp-Gaud aura lieu dans les prochains jours.

Pour rappel, Joël Gros est actuellement premier vice-président de la Communauté de Communes Pyrénées Haut-Garonnaise.

Les conseillers élus dimanche.

Jean-Pierre Lassalat, Louis Barthe, Blaise Cazaux, Denise Courtin, Mike Garrido-Bueno, Claude Guiard, Fabienne Dost-Lizan, Claude Pirard, Marguerite Pujos, Ghislaine Sanchez-Mounier et Jean-Pierre Rebonato.

Rappel: Claude Guiard était premier adjoint de Joël Gros,  Jean-Pierre Lassalat, 3ème adjoint.

Revue de presse – La Dépêche du 23 mai 2018 – Journée citoyenne pour embellir le village

Article à retrouver directement sur le site de La Dépêche, ICI.

Les habitants sollicités pour la belle image de la cité. / Photo DDM C.T
Les habitants sollicités pour la belle image de la cité. / Photo DDM C.T

Le coup d’envoi de la journée citoyenne à Saint-Béat, organisée par l’association «Du marbre aux fleurs», sera donné le samedi 26 mai. Les bonnes volontés sont attendues à 9 heures, place Saint Anne, munies de gants pour réaliser quelques travaux qui viendront redonner fière allure à la cité. Au programme : fleurissement du village, nettoyage des statues, rénovation du canal situé à proximité du Moulin des arts… Pour récompenser les courageux, un pot sera offert puis un pique-nique sera partagé pour mettre fin à cette matinée de travail mis en commun pour le bien vivre ensemble. Contact mairie : 05 61 79 40 05.

Revue de presse : AranNau du 17 mai 2018 – Le projet Piroslife lance un programme de capture et de surveillance des ours dans le Pallars et le Val d’Aran

Article à retrouver sur le site d’AranNau, ICI.

———————————————————————————

PROPOSITION DE TRADUCTION

L’objectif de l’installation de cages pour la capture d’ours est d’acquérir de l’expérience dans la capture et la surveillance de l’ours afin de pouvoir répondre adéquatement aux situations d’urgence; améliorer l’étude scientifique de l’animal, en plaçant un collier GPS, pour connaître leurs déplacements ; et améliorer la prévention des dommages grâce à un contrôle constant des mouvements.

Pour faire la capture, une cage a déjà été placée dans le Pallars Sobirà et deux autres sont prévues; la deuxième dans le Val d’Aran et la troisième dans un lieu encore à déterminer.

Les cages sont en forme de cube de fer cylindrique, d’environ trois mètres de longueur. Lorsque l’ours pénètre dans la cage, la porte est automatiquement fermée et le système est activé. Une équipe de 10 à 15 techniciens et vétérinaires se déplace immédiatement pour être capable de calmer, de prendre des mesures et des échantillons et de mettre un collier avec GPS. Le collier peut être programmé pour avertir rapidement lorsque l’animal s’approche d’une zone déterminée et ainsi prévenir les dommages.

Les cages devraient être opérationnelles jusqu’à la fin juin et, en fonction de l’évolution du projet, leur utilisation pourrait être prolongée au cours des mois de septembre et d’octobre.

La troisième cage est fournie par la France et est en attente d’avoir les dernières autorisations pour l’utiliser.

La population d’ours des Pyrénées a atteint cette année 43 spécimens identifiés entre la Catalogne, l’Aragon, la Navarre et la France. La majeure partie de la population (41) est située dans la zone centrale, qui comprend une zone d’environ 4 000 kilomètres carrés qui s’étend sur les Pyrénées de Lérida au Val d’Aran, la Haute-Garonne et l’Ariège. Les deux autres spécimens ont été localisés dans les Pyrénées Atlantiques, bien qu’ils se soient également approchés des Pyrénées centrales.

Ces dernières années, la répartition des ours dans les Pyrénées s’est élargie, passant d’une superficie de 3 800 kilomètres carrés en 2015 à 4 900 actuellement. En Catalogne, en 2017, 25 spécimens (dix mâles, douze femelles et trois de sexe non identifié) ont été identifiés.

Les chiffres corroborent la tendance à la hausse de la population d’ours, qui a augmenté ces dernières années, passant de 31 individus en 2014, 32 en 2015 et 41 en 2016. Les 43 spécimens identifiés en 2017 sont divisés en 21 adultes (sept mâle et quatorze femelles) et 15 subadultes de 2, 3 et 4 ans (neuf mâles, cinq femelles et un avec sexe non identifié).

Marignac : Concert de Musiques en Liberté le vendredi 25 mai

MUSIQUES EN LIBERTÉ donne un concert vocal le vendredi 25 mai à 21h en l’église de MARIGNAC.

Notre répertoire propose un voyage à travers des chants de plusieurs époques et divers genres ; de Mozart à Léo Ferré en faisant un crochet par les Pyrénées, le chemin de Compostelle, les Champs-Élysées et la Russie.
Nous chantons dans tous les cantons de la Haute-Garonne et les départements voisins.

Venez nombreux passer un moment de convivialité.
Libre participation