Archives de catégorie : Vie locale

Samedi 18 novembre – Troc, convivialité et solidarité avec FABRICOLCAFE à Saléchan

Prochain évènement à venir de  La Fabrique – Era habrica :

  • FaBRICOLcafé et Bourse aux plantes & livres à la salle des fêtes de Saléchan, le samedi 18 novembre à 15h

SOUTENEZ LA FABRIQUE ! C’est le projet de tous !
PARTICIPATION LIBRE ou GRIGNOTAGES à PARTAGER BIENVENUS

​​
FABRICOLCAFÉ ?

C’est une rencontre entre bricoleurs-bénévoles et utilisateurs-acteurs : on répare… ou pas, mais on passe toujours un moment convivial ensemble autour d’un café.
Luttons ensemble contre le gaspillage et les dépenses superflues !
Grâce à un peu d’outillage et quelques bonnes volontés pour transmettre des savoirs de base en bricolage électrique/électronique ou autre, on tente de réparer, analyser ensemble la panne ou trouver la solution.

Mais c’est ensemble qu’on agit, car cet atelier n’est pas un “service” !

Si l’appareil est irréparable ou que des pièces cassées sont impossibles à trouver, on vous indique les recherches sur Internet pour trouver des tutoriels ou les pièces détachées d’occasion…

C’est ouvert à tou(te)s, petits et grands.

On vous attend nombreux avec vos bricol’s, vos doigts dégourdis et des grignotages à partager !

Éric sera là pour vous aider à réparer ou régler vos machines à coudre.

Troc-plantes « libre » de La Fabrique – Dernier de l’année !

Le groupe Jardins de la Fabrique vous invite au dernier troc-plantes de l’année, l’occasion de donner, recevoir, partager des plantes sous toutes leurs formes :

  • graines,
  • petits plants en godets ou à racines nues,
  • boutures racinées ou pas,
  • éclats de souches,
  • vivaces, arbustes, arbres, fruitiers,
  • plantes potagères, ornementales, d’intérieur…
  • godets ou pots vides bienvenus, on en manque toujours !

L’occasion aussi d’échanger conseils, savoir-faire et astuces de jardinier.

Même si vous n’avez rien à partager, joignez-vous à nous, l’an prochain, c’est vous qui donnerez…
L’essence même du jardinage, c’est le partage !

Bourse aux livres

Même principe d’échange gratuit appliqué aux livres !

Nous comptons sur vous pour renouveler le stock d’ouvrages en apportant des livres et/ou des BD.

Comment aller au Fabricole ?

Vous aurez tous les détails sur l’agenda démosphère (co-réalisé par La Fabrique) :

Vous y trouverez le plan d’accès (géolocalisation) et pourrez même proposer ou demander du covoiturage.

Agenda démosphère : http://comminges.demosphere.eu
L’agenda solidaire, malin et passionnant

N’hésitez pas utiliser cet agenda et à le faire connaître. Souvenez-vous que chacun peut proposer d’y ajouter des évènements (qui seront publiés après vérification et éventuelle remise en forme par les modérateurs)

Pour La Fabrique,  le bureau (Annie, Chrystel, Claudine, Dominique, Eloïse, Éric, Marie, Philippe)

Corrièl : erahabrica@gmail.com
Blòg : erahabrica.blogspot.fr
Wiki : fabrique.pyraelog.com
Facebouq’ : facebook.com/lafabrique.erahabrica
La fabrique – Era habrica

Vilatge – 65370 Sainte-Marie

06.72.81.62.88

LA MALADIE DE LYME, projection-débat, 16 août

Transmise par les tiques et longtemps considérée comme rare, la maladie de Lyme est aujourd’hui en pleine expansion, au point d’inquiéter les spécialistes internationaux qui disent devoir faire face désormais à une pandémie.

Nos vallées pyrénéennes ne sont évidemment pas épargnées, bien au contraire, et chacun connaît maintenant un voisin, un ami, un parent, .. touché par cette étrange maladie aux formes diverses et masquées. Nous aurions même le triste privilège de faire partie des régions les plus infestées de France ; le climat doux et humide, l’abondance de cervidés, l’absence d’informations, le manque de prévention, etc., de multiples raisons concourent à ce que les tiques s’y propagent.
La “Maladie de Lyme” est une pathologie mal connue, multi-vectorielle et multiforme, dont il faut apprendre à se défendre.
Autour du film de CHANTAL PERRIN, documentaire de 2014 internationalement salué

LA MALADIE DE LYME : QUAND LES TIQUES ATTAQUENT !”

(Grand Angle Productions, avec la participation de France Télévision, 2014),
VVSB vous propose de faire le point sur cette maladie, la question de son déni, les risques, la prévention, les traitements.

Rendez-vous mercredi 16 août
à 16 h
salle des fêtes de Saint-Béat

Le film expose la problématique de cette maladie envahissante sous-diagnostiquée et non reconnue dans sa forme chronique. Difficile à identifier du fait des atteintes multi-systémiques provoquées, elle est complexe à traiter en raison d’un très grand nombre de co-infections et de facteurs associés.
“Quand les tiques attaquent !” est un travail de terrain qui rassemble, sur plusieurs continents, les éléments d’un scandaleux déni sanitaire et nous amène à une terrible prise de conscience.
La question des soins, ou de leur absence, conduit à la nécessité de repenser notre modèle médical, trop cloisonné et cartésien, pour accueillir des alternatives plus ouvertes et de nouvelles approches de santé.
Intervenants :

  • Chantal Perrin est réalisatrice et productrice pour la télévision. Elle a écrit avec Richard Lenglet, essayiste et lanceur d’alertes : “L’affaire de la maladie de Lyme, une enquête.” (Actes Sud, 2016)
  • Judith Albertat est co-fondatrice et vice-présidente de iFoRLyme, fonds de dotation pour la recherche sur Lyme ; ex-présidente de l’association Lyme sans frontières. Son dernier livre “Lyme, Les solutions naturelles” vient de paraître (Ed° Souccar, 2017).
  • Geneviève Perello vit dans le canton. Elle est co-fondatrice et co-rédactrice du réseau borréliose (RBLF), revue collaborative en ligne d’information critique contre le déni de la maladie.(https://www.reseauborreliose.fr)

La projection du film sera complétée par les intervenants et ouvrira sur des échanges avec la salle.

En fin d’après-midi, nous nous retrouverons autour d’un pot offert par VVSB.

Pour ceux qui ne pourront être là, il est toujours possible de voir le film en ligne sur le site du RBLF.

Merci de relayer cette information autour de vous.

Du mercredi 7 juin au samedi 24 juin, exposition à La Médiathèque : “Qui a refroidi Lemaure”

Du mercredi 7 juin au samedi 24 juin, venez découvrir dans votre médiathèque l’exposition ludique et interactive – “Qui a refroidi Lemaure”

Cette exposition interactive d’un nouveau genre inaugure une manière originale d’appréhender le polar ! Le visiteur est embauché en qualité d’inspecteur stagiaire par Séraphin Limier, légende de la PJ, avec mission de résoudre l’enquête, suite au meurtre du 26 rue Dampierre. Muni d’une tablette interactive, venez arpenter les lieux de l’intrigue représentés par de grands panneaux au graphisme très BD ; Vous collecterez ainsi de nombreux indices, interrogerez les témoins…Nul doute qu’à l’issue de cette enquête vous tiendrez le coupable ! Ainsi cette aventure interactive vous invite à entrer dans une fiction pour en devenir l’un des protagonistes. Une expérience d’un nouveau genre à vivre en solo, en tandem, en famille…
A vous de mener l’enquête*…

L’équipe des bibliothécaires

*aux heures habituelles d’ouverture de la médiathèque.

Renseignements auprès des bibliothécaires : 05 61 79 03 62

Exposition proposée en partenariat avec la Médiathèque Départementale.

Ciné-débat le vendredi 2 juin à 20h30 à la Halle aux Grains à Saint-Béat

La Médiathèque de Saint-Béat vous invite  le vendredi 2 juin à 20h30 à la Halle aux Grains de Saint-Béat  à la projection d’un film documentaire de Gilles Perret, “Les sauveteurs des Cimes”, suivi d’un débat  animé par le PGHM et le bureau des guides de Luchon.
Entrée libre – Dans la limite des places disponibles
Venez partager votre passion.

Renseignements auprès des bibliothécaires : 05 61 79 03 62

Le ciel est d’un bleu intense. Les milles flocons que nos pas font voleter, brillent au soleil.
Le vert des grands sapins rehausse ce paysage grandiose.
Le silence est présent. Le temps semble s’être arrêté.
Mais ce tableau idyllique peut basculer dans un éclair, sans que l’on ne se rende compte de ce qui se passe.
En effet le danger rôde, sournois.
Quand “Montagne” rime avec Plaisir et Sécurité.
 

Les sauveteurs des cimes (52 mn)

L’un des  Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne  est basé à  Chamonix. Spécialisée dans les interventions de sauvetage d’urgence, cette unité est constituée d’une quarantaine d’hommes. Les caméras les suivent dans leur quotidien mais aussi au cours de plusieurs missions périlleuses en altitude. Ces hommes, aguerris et expérimentés, n’hésitent pas à risquer leur vie afin de sauver celle des autres.
Prix du jury au festival du film de montagne et d’aventure d’Autrans et Grand Prix du festival international du film d’aventure de Montréal
http://www.filmsdocumentaires.com/films/886-les-sauveteurs-des-cimes

Radio Nostalgie – Communiqué de la rédaction

Les deux journalistes de Radio Nostalgie, Amélie Chaoui et Pierre Delperié, nous ont fait parvenir  ce vendredi soir le communiqué ci-dessous, publié en commentaires du précédent article.

Nous jugeons préférable de le rendre davantage lisible en le publiant ci-dessous, d’autant que la page FB de Radio Nostalgie est désormais fermée.

Nous vous proposons également en lien l’article de La Dépêche du 17 février  (auquel ils font référence) – ainsi qu’un second, publié le 22, dans lequel le directeur, Philippe Condesse, précise son interprétation sur ces événements.

“Vous avez oublié le communiqué publié le 22 février sur la même page FB de Nostalgie. Le voici pour être complet sur ce sujet.

“Nous, journalistes, savons que l’information doit être objective et neutre. Nous avons toujours préféré renoncer à écrire un papier qui ferait du bruit, si nous étions impliqué de près ou de loin. Écrire sur l’un de ses amis, sur une association dans laquelle nous nous apprêtions à entrer au CA, c’est jeter le trouble sur son sujet, contribuer à la défiance actuelle envers les journalistes et surtout contraire à toute règle déontologique ! Aussi sommes-nous surpris que La Depeche Du Midi ait publié le 17 février un article sur la liquidation de Nostalgie Comminges, signé par la correspondante locale, proche du directeur qui l’avait sollicitée pour monter une nouvelle structure à Luchon.
Quant au fond de l’article, nous ne pouvons laisser sous-entendre que les deux journalistes sont responsables de la faillite de la structure. S’il est vrai que d’après Pierre Peyrafitte, depuis son départ de la direction la radio perdait de l’argent, aucune une décision n’a depuis été prise pour réduire sérieusement les coûts de fonctionnement ou de personnel. Au lieu de quoi un salarié supplémentaire avait été embauché en CDI (Il a finalement démissionné au bout de trois ans)! Pourtant les salaires des journalistes étaient inférieurs au minimums légaux. En 2013 c’est un mois de salaire qui a même été intégralement impayé. En 2014, 2015, 2016 idem. Les réseaux et le charisme de Pierre Peyrafitte aurait pu lui permettre de redresser la barre lorsqu’il a pris la présidence de la radio, malheureusement il n’en a pas eu le temps. Ainsi au vu du bilan de la structure, aucune des personnes sollicitées n’a accepté la présidence de la radio.
Quant à la proposition que nous avons refusée : aucun chiffre, aucun partenaire nouveau, aucune proposition concrète… rien de sérieux. Suite à quoi en novembre, le directeur a porté à la sous-préfecture un PV de dissolution pure et simple de l’association ! Sans liquidation, c’est-à-dire sans clarifier la situation vis-à-vis des clients, partenaires, salariés ou auditeurs… Dissoudre et disparaître en silence?
Heureusement la sous-préfecture a refusé et orienté le directeur vers le TGI. La procureure a donc été saisie et depuis trois mois la procédure suit son cours.
Pour finir sur le soupçon distillée dans l’article paru vendredi dernier : les journalistes sont bel et bien en arrêt maladie. L’un a craqué sous la pression et l’ambiance délétère, l’autre s’est blessée: luxation de la rotule avec arrachement ligamentaire.
Enfin dans cette période difficile que nous traversons aujourd’hui, nous tenons à remercier ici chacun des auditeurs et des partenaires de notre radio pour leurs infaillible et chaleureux soutien.
Amélie Chaoui
Pierre Delperié”

Le lendemain de cette réponse, le compte Facebook de Nostalgie Comminges a été clôturé. Ces pages sont désormais inaccessibles.”

Continuer la lecture de Radio Nostalgie – Communiqué de la rédaction

Mince ! Nostalgie Comminges Pyrénées rend l’antenne

  • Ci-dessous, article en lien de Luchon Mag :
  • Mise à jour du 16 février 2017 –   19 h 30

Ci-dessous, le communiqué publié ce jour sur la page Facebook de Nostalgie Comminges Pyrénées

“Suite à la publication d’hier concernant NOSTALGIE COMMINGES PYRENEES sur un blog, nous tenons à apporter quelques précisions et corriger quelques erreurs

Effectivement, une procédure de liquidation est bien en cours et, par voie de conséquence, l’activité de NOSTALGIE COMMINGES PYRENEES cessera prochainement.
En revanche, la date n’a pas été fixée et le programme est toujours diffusé.

Depuis fin novembre, les deux journalistes de la station sont en arrêt maladie, les deux salariés restants ont assuré la diffusion d’un programme d’information locale jusqu’au 8 février dernier, en plus de leurs propres missions.
Depuis, le reste du programme est toujours diffusé et le sera jusqu’à ce que la date de fin des émissions soit définie par les instances compétentes.Il est important de préciser que cette situation a été rendu inéluctable par le cumul d’une crise structurelle (absence de président depuis le décès de Pierre PEYRAFITTE) et économique (difficultés depuis 2013).
Des solutions permettant la poursuite d’activité ont été proposées depuis mais une partie des salariés ne les ont pas jugées acceptables rendant du coup obligatoire la demande de liquidation.Nous communiquerons la date définitive de l’arrêt des programmes de Nostalgie Comminges Pyrénées dès que nous la connaitrons et tenons d’ores et déjà a remercier tous nos partenaires, annonceurs et bien sur nos nombreux auditeurs pour leur présence, leur soutien et leur fidélité lors de cette belle aventure.”

Séquence humour : “Pallas … ton univers impitoyaaable …” – par Larry Hagman

Après son tractage auprès des habitants de SA commune dénonçant  les vilains syndicalistes de l’usine, les faux anciens de Péchiney, triant les bons des mauvais Marignacais (dont certains osent même s’afficher jusqu’à Paris !), … le maire de Marignac élargit donc son auditoire en s’épanchant à travers la presse. Où s’arrêtera-t-il ?

La future intercommunalité XXL officialisée

Le 16 décembre dernier, le préfet Pascal Mailhos a signé le décret de création de la nouvelle intercommunalité, qui regroupera à partir du 1er janvier celles du Pays de Luchon, du canton de Saint-Béat et du Haut-Comminges.

Depuis septembre, nous savions déjà qu’elle portera le nom de “Pyrénées Haut- Garonnaises”.

Son siège social est confirmé sur la commune la plus importante, soit Gourdan-Polignan, plus exactement au 17 avenue de Luchon (sic). Le Luchonnais et le Saint-Béatais devraient toutefois voir s’y maintenir des structures-relais.

La présidence provisoire sera assurée par le doyen des ex-présidents, Joël Gros. A ce jour, deux candidats ont déjà annoncé leur intention de se présenter : Alain Castel et Jean-Louis Redonnet.

A écouter ci-dessous, le reportage du 18 h de Nostalgie Comminges Pyrénées du 16 décembre 2016

Déjeuner dégustation du dimanche 4 décembre à l’Auberge du Crabère

affiche-4-decembre-2016

Le dimanche 4 décembre, nous avons le plaisir d’accueillir M. Patrick Beauchet, cuisinier de talent qui a été le chef de l’Auberge du Crabère  durant près de 18 ans pour “un menu dégustation” alliant l’univers culinaire de Nathalie et Patrick…
Au menu
– Mise en bouche
– Croustillant aux ris de veau
– Tournedos de cerf,réduction d’agrumes et Armagnac,pommes duchesse et légumes de saison
– Fromage du pays
– Crémeux de citron et basilic

Réservations et renseignements au 06 70 80 32 67

Avec “31 sans frontières”, semaine du train miniature à Saint-Béat

affichesb_800x600L’association “31 sans frontières” propose une semaine d’animation centrée autour du train miniature du 28 novembre au 4 décembre sur Saint-Béat.

Cette association a de multiples autres projets dans sa besace.

A ce sujet, écoutez le reportage diffusé ce 24 novembre sur Nostalgie Comminges Pyrénées.

Le marché artisanal des producteurs à Fos

pub-2016A l’entrée de Fos, vous avez sûrement remarqué le bâtiment du Marché artisanal des producteurs, ouvert depuis l’été 2015.

Désormais, outre la vente des productions artisanales locales issues des deux côtés de la frontière, ce lieu a complété son offre de services.

Une petite épicerie y propose du pain (avec possibilité de formules d’abonnement), des pâtisseries, un rayon primeurs, des produits bio, végan et végétalien, …

Les clients de passage pourront aussi disposer d’un accès Wifi et disposeront d’un service laverie avec machine grande contenance (pratique pour les couettes) et le gardiennage (les clients n’ont pas besoin d’attendre …).

Le Marché artisanal est ouvert tous les jours – de 9 h à 19 h (fermeture hebdomadaire le mardi).

Pour compléter votre information, cliquez sur la vignette ci-dessous.

marche-artisanal-des-producteurs

 

Amicale socioculturelle de PEM / Compte-rendu de l’audience du 17 novembre au TGI de Toulouse – par Jojo


COMPTE-RENDU DE L’AUDIENCE DU 17 NOVEMBRE 2016

VOYAGE EN CAR AU TGI DE TOULOUSE : RECUPERATION DU BAIL EMPHYTEOTIQUE ET DES BIENS DU CE DE L’USINE FERROPEM DE MARIGNAC

Le départ a eu lieu de l’aire artisanale de CIERP-GAUD à  11 heures  avec un car de 60 places affrété à l’Entreprise FARRUS de LUCHON. Continuer la lecture de Amicale socioculturelle de PEM / Compte-rendu de l’audience du 17 novembre au TGI de Toulouse – par Jojo

Soirée gastronomie et nature à Fos – Lundi 8 août

GentilhommièreDans le cadre de son programme d’animation, l’AREMIP (Action Recherche Environnement Midi-Pyrénées) organise, en partenariat avec l’Hôtel restaurant “La Gentilhommière” à Fos, une soirée “Gastronomie et nature”.

Après avoir dégusté un bon repas à La Gentilhommière, découvrez ou redécouvrez le patrimoine naturel de nos vallées, en particulier la flore de la haute vallée de la Garonne.

Jean-Michel PARDE, à travers un diaporama, vous fera partager sa passion de la flore et de la nature et vous emmènera à la découverte des trésors de nos montagnes.

Renseignements : AREMIP 05-61-95-49-60

Réservation : La Gentilhommière   05 61 79 59 41

Où manger et boire un verre dans la vallée ?

Inutile d’aller bien loin, vous trouverez sur place bon nombre d’auberges, restaurants, grills, pizzerias, bars … capables de satisfaire tous les palais, étancher votre soif ou pour simplement passer un bon moment.
VVSB vous propose ci-dessous d’en faire un tour exhaustif en cliquant sur la carte ci-dessous.

Carte Où manger - 20160811Vous pouvez télécharger, agrandir, imprimer … mais surtout utiliser ces adresses et les partager … pour continuer à bien Vivre en Vallée de Saint-Béat !

Dernière précision : Cette première édition n’est probablement pas parfaite. Malgré nos multiples vérifications, des erreurs, coquilles … peut-être même des oublis, sont probablement passés inaperçus. Soyez indulgents mais surtout ne manquez pas de nous les signaler. Merci et bon appétit !

L'asso qui ne lâchera pas !