Archives de catégorie : Services publics

NON À L’EXPLOSION DE LA REDEVANCE D’ENLÈVEMENT DES ORDURES MÉNAGÈRES

Nous venons de recevoir la facture 2019 des ordures ménagères. Comme beaucoup, nous avons été choqués par le montant réclamé cette année, 181 € ! Cette redevance a effectivement subi une explosion ces dernières années, prenant 22,30 % d’augmentation en 3 ans, c’est à dire depuis que la nouvelle Communauté de communes XXL, celle qui allait soi-disant permettre la mutualisation des moyens à grande échelle et grâce à laquelle on allait voir ce qu’on allait voir …

Effectivement, nous voyons ! Alors, nous avons ré-ouvert nos anciens bouquins de maths pour tracer la courbe de l’évolution de cette redevance depuis 2003 jusqu’à aujourd’hui et pour la mettre en parallèle à celle de l’évolution de nos revenus, en prenant arbitrairement le montant du SMIC. Voilà donc ce que cela donne. C’est assez parlant non ?

C’est pourquoi nous avons décidé de lancer une pétition adressée au président de la Communauté de communes et au vice-président “Déchets / Recyclage” auxquels nous demandons :

  • de surseoir à cette dernière augmentation,
  • des éclaircissements chiffrés, objectifs et plausibles sur les raisons, les postes et les choix qui auraient pu amener une telle situation,
  • la mise en place d’une concertation citoyenne quant aux choix de gestion des ordures ménagères et de leur taxation.

Vous trouverez ci-dessous le tract de cette campagne et la version papier de la pétition, qui seront également disponibles chez les commerçants du secteur à compter de mardi.

La pétition en ligne est accessible à partir du lien suivant : PETITION EN LIGNE.

Attention : La pétition sera active jusqu’au lundi 12 août inclus.

 Merci de partager largement auprès de vos contacts, amis, voisins, …

Tract

Pétition-version-papier

Le radar est de retour entre Fos et ARlos

Le radar mobile est de retour sur la ligne droite Fos / Arlos. Qu’on se le dise !
De toute façon, ceux qui habitent ici savent qu’il vaut mieux ne pas rouler vite dans cette ligne droite ; les cervidés y sont particulièrement nombreux et ne regardent pas des deux côtés avant de traverser. D’ailleurs, ce serait plutôt à ce phénomène que l’État devrait s’intéresser ici.

Rumeur d’un futur regroupement des écoles du secteur ?

Un article du Huffingtonpost qui tombe à pic : 400 écoles rurales vont fermer contrairement à la promesse de Macron


Méfions-nous du piège des regroupements d’écoles, qui doivent être mûrement réfléchis avant toute décision définitive.

Sous le prétexte de sauvegarder à court terme des classes en regroupant les élèves par niveau de cours, ce serait aussi faire fi de la richesse des petites structures, renier l’intérêt de la proximité, accepter de mettre nos plus jeunes enfants quotidiennement dans des transports scolaires.

Petit rappel nécessaire : au cours des 30 dernières années, la Haute-Garonne a vu fermer 25 écoles de sa zone de montagne ! C’est une mutation considérable et malheureusement irréversible qu’a subie notre région ! L’Administration justifiait à l’époque ces choix par les baisses démographiques d’une part et la richesse des RPI d’autre part. Le Conseil départemental lui, passait la deuxième couche, garantissant que les enfants seraient, en compensation, transportés gratos (argent public !) ; il a, depuis lors, remis en cause cette promesse pour les villages qui ne sont pas en fond de vallée au prétexte que nous coûtons trop cher !… Étonnamment, l’opération fut souvent menée avec la complicité de nombre d’élus qui s’en frottaient les mains, trop heureux de se débarrasser d’une source de dépenses et de soucis et de récupérer du même coup des bâtiments et des appartements. La lecture de l’article confirme bien que ce monde d’élus n’a pas vraiment évolué.

N’oublions surtout pas que c’est bien l’intérêt des enfants qui prévaut.

Méfions-nous … Méfions-nous …

Consultation citoyenne “Garon’Amont”

Garon'Amont

Bonjour à tous,

Je fais partie d’un panel citoyen réuni par le Conseil départemental sur le thème “Préservation et partage des ressources en eau à l’heure du changement climatique : quelles actions mettre en œuvre” ?
En parallèle à notre réflexion, un site est disponible pour recueillir les avis de tous les citoyens depuis 3 mois et qui fermera mi-septembre.
Peu de personnes ont apporté leur contribution faute d’information de la part du Conseil départemental.
Ce site, Garon’Amont, est ouvert à tous pour recueillir les avis, les remarques et propositions de la population. Toutes ces réflexions seront restituées au Conseil départemental fin septembre et viendront compléter notre travail.
Aussi, n’hésitez pas à faire part de vos idées, c’est fait pour cela.
Bonne lecture à vous,

Isabelle Dequesne,

membre du collectif d’animation de VVSB

NUAGES NOIRS sur la Trésorerie de St-Béat ?

On nous fait passer la copie d’un courrier que les maires du canton viennent de recevoir, envoyé par les représentants des personnels des Finances. Ces derniers espèrent que les élus ne manqueront pas de réagir.
Lisez leur courrier et comparez les deux cartes. Celle avec les jolies couleurs et plein de choses est celle que vend la Direction des Finances ; la trésorerie de Saint-Béat deviendrait un “accueil de proximité” (?). L’autre carte, à l’aspect un tantinet moins gai, c’est la même, expurgée des énigmatiques “accueils de proximité”.

Ça nous rappelle quelque chose… Ah oui ! La Poste !!!

A propos, à Saint-Béat, il y a 5 emplois à la trésorerie (et non 4 comme précédemment écrit) …

2019_06_10-Lettre-élus-locaux-sans-tél

Et en bonus, nous vous offrons cette vidéo réalisée par les agents des Finances publiques du Comminges et des syndicalistes de Toulouse, qui ont organisé lundi 15 avril une action de sensibilisation contre la possible fermeture de la trésorerie de Montréjeau.

Linky – Une réunion publique d’information réussie … mais pas vraiment contradictoire

La réunion publique que nous avions proposée vendredi dernier à Fos pour mieux comprendre les tenants et aboutissants   du compteur Linky a réuni 35 personnes. Nous regrettons qu’Enedis n’ait pas daigné répondre à notre invitation, n’ait pas dépêché de représentants et ne s’en soit pas excusé. Il aurait été intéressant de connaître leurs arguments en réponse à ceux des opposants. Enedis nous traite donc comme le font les autres élites et administrations. C’est une habitude pour eux, mais nous ne nous y habituerons jamais. Notre argent les intéresse … mais de là à nous considérer … c’est une autre histoire !

Les opposants anti-Linky, simples citoyens militants eux, ont fait l’effort de se déplacer et nous les en remercions. D’autant plus que leur intervention fut de qualité.

Enfin, nous avions convenu de compléter cette réunion par la mise en ligne de plusieurs documents. N’hésitez pas à les utiliser et les diffuser.

Le diaporama du collectif “refus-Linky” de Saint-Gaudens

La vidéo que nous n’avons pas pu regarder “Les objets connectés : quels sont les risques ?” (Xenius – Arte) A regarder, au moins les 5 premières minutes- 5 min)

Répertoire des communes ayant fait opposition

Communes de Haute-Garonne avec Pdf des arrêtés municipaux pour s’en inspirer

Un document pour expliquer aux élus qu’ils ont le droit de s’opposer

Une modèle de courrier de refus en format pdf

Le même modèle de courrier de refus au format word (docx)

Adresses des courriers de refus à envoyer en recommandé avec AR.

  • M. Philippe Monloubou, Président du Directoire d’Enedis, ENEDIS Siège Social, Tour Enedis, 34 place des Corolles, 92079 PARIS LA DEFENSE CEDEX
  • Mme Muniglia, Enedis Direction Régionale Midi-Pyrénées Sud 2, Marché Grand Public et professionnel, 11 rue Marsoulas, 31800 SAINT-GAUDENS
  • Monsieur le Directeur de l’agence 5COM, 11 route départementale 817, 31800 VILLENEUVE DE RIVIERE

La Communauté de communes dispose d’un site internet et d’une page Facebook

A savoir que la Communauté de Communes Pyrénées Haut Garonnaises dispose désormais d’un site internet (pas mal fait d’ailleurs et qui n’est pas “en travaux” sur chaque page). C’est ICI.

Elle dispose également d’une page Facebook ICI.

Cela méritait d’être signalé. L’information étant une clef de voute de la démocratie trop souvent oubliée par nos élus, nous leur disons bravo.