Archives de catégorie : Sécurisation cours d’eau

Sale temps …

Le niveau des cours d’eau monte inexorablement. A Saint-Béat, la Garonne est passée en zone rouge à 2 h du matin (nuit du 12 au 13 juin). Depuis 11 h, elle a même dépassé le rouge … plus de couleur …
Les prévisions météo sont assez pessimistes avec une poursuite des pluies et orages pour au moins jusqu’à cette nuit. Une décrue très lente ne devrait commencer qu’à partir de demain matin jeudi.

Rappel pour surveiller les balises de la Communauté des Communes et du Val d’Aran.
1. Se rendre sur le site : http://cccsb.smartyplanet.com/es/login
2. S’inscrire si vous n’avez pas de compte.
3.Sur la carte, ne tenez pas compte de la couleur des balises ; elles sont toujours en vert. Cliquez sur la balise qui vous intéresse.
4. Dans la fenêtre qui s’ouvre, cliquer sur “Graphique” dans le cadre “Niveau du cours d’eau”.
Dernier conseil : surveiller les balises en amont ; elles vous permettront d’imaginer ce qui va arriver chez vous plus tard.

Balise de Cierp – 13-06-2018 à 11 h 30
Balise de Saint-Béat – 13-06-2018 à 11 h 30
Balise de Fos – 13-06-2018 à 11 h 30

 

Pan sur le bec pour VVSB !

Oups !

Coup de fil reçu ce matin d’un météorologue de Météo-France au sujet d’un billet que nous avions publié le 18 mai et dans lequel il était cité comme auteur de propos au sujet de la réserve d’eau sous forme de neige pour la Garonne estimée comme double de celle de 2013 à la même époque. Il dément totalement avoir tenu l’ensemble des propos qui lui sont prêtés.

Dont acte ! Nous retirons immédiatement l’article en question  publié sur le site et sur notre page Facebook et les commentaires qui lui étaient liés. Nous exprimons nos plus sincères excuses à la personne citée.

Ce billet était en fait la retranscription intégrale du même billet publié la veille sur un site ami et qui n’a pourtant pas pour habitude de retranscrire de fausses nouvelles, bien au contraire. C’est donc en toute confiance que nous l’avions relayé.

C’est la deuxième fois que nous faisons une erreur dans nos publications (en décembre dernier, nous avions mal interprété un arrêté préfectoral au sujet de la fermeture de RD44). Ce n’est pas admissible. D’autant plus de la part d’une association qui prétend essayer de combler avec le plus d’exactitude et de transparence possible le manque d’informations dont nous, citoyens, disposons. Nous restons persuadés que l’information est le premier gage de la démocratie et il est bien sûr hors de question que ceux qui nous font confiance soient amenés à douter un tant soit peu de l’exactitude de ce que nous avançons. C’est donc à vous aussi nos lecteurs que nous vous demandons de bien vouloir nous excuser de ces erreurs.

Revue de presse – La Dépêche du 11 mai 2018 – Avis de vigilance crues de niveau jaune en Haute-Garonne ce week-end

Ce vendredi soir, la préfecture de la Haute-Garonne appelle à la vigilance et met en place son dispositif d’urgence./ Photo DDM, archive
Ce vendredi soir, la préfecture de la Haute-Garonne appelle à la vigilance et met en place son dispositif d’urgence./ Photo DDM, archive

Ce vendredi soir, la préfecture de la Haute-Garonne appelle à la vigilance et met en place son dispositif d’urgence.

 Le service de prévision des crues a en effet émis un avis de vigilance de niveau jaune sur le tronçon Garonne amont – Nestes.

Jusque samedi en début de soirée une fonte nivale devrait générer une hausse modérée des niveaux de base des Nestes et de la Garonne.

A partir de samedi après-midi, des pluies, localement orageuses, vont également  affecter les bassins pyrénéens durant quelques heures. Elles devraient de fait générer une hausse du niveau des cours d’eau. Les niveaux de débordement localisés pourraient être atteints en soirée ou dans la nuit de samedi à dimanche.

La préfecture rappelle aux usagers concernant les crues que certains cours d’eaux peuvent connaître une montée rapide des eaux. Il est donc nécessaire de rester vigilants, qui plus est si vous vous situez à proximité d’un cours d’eau ou d’une zone habituellement inondable.

QUID DES ALERTES ?

Nous avons tous constaté que, ce mardi, aucune alerte crue n’avait fonctionné.

Vigicrue est restée désespérément au vert.

Les alarmes de pré-alerte et d’alerte de Saint-Béat et Fos sont restées muettes alors que leurs niveaux de déclenchement étaient largement dépassés  – les graphes sont là pour en témoigner, celui de Saint-Béat étant même hors plage de l’échelle colorimétrique ! Mais pour Fos, on pourrait presque dire que c’est normal vu que le système, vandalisé il y a plus de deux ans, n’a jamais été remis en état.

La carte du système d’alerte transfrontalier « Risqhydro » montre toujours que les balises sont au vert et il convient de faire plusieurs manipulations informatiques pour découvrir la réalité de leur niveau.

Les habitants n’ont pas été informés, pour la bonne raison que les mairies elles-mêmes n’ont apparemment pas reçu de message annonçant des risques d’orages importants, pas plus pour les risques de crues.

C’est le maire de Saint-Béat lui-même qui a informé la sous-préfète que la commune avait les pieds dans l’eau.

Ça fait beaucoup non ?

Que les travaux de sécurisation de la Garonne n’aient pas été menés à terme depuis 5 ans est déjà inadmissible. Que les systèmes d’alerte n’aient pas fonctionné au cours de l’épisode que nous venons de connaître n’est pas moins grave.

Et qu’on ne vienne pas nous dire que nous ne sommes pas des ingénieurs, que nous ne connaîtrons plus jamais une crue du niveau de celle de 2013 car elle était « centennale » et encore moins qu’on fasse de « l’humour » sur le fait que nous nous obstinons à habiter dans des maisons susceptibles de voir l’eau monter un jour. Ah non  !

Il est clair que Vivre en Vallée de Saint-Béat compte bien exiger des explications et que nous n’accepterons pas plus longtemps d’être sur ce sujet-là également mis à l’écart sous prétexte que nous soulevons les questions qui dérangent.