Archives de catégorie : Déviation

De qui se moque-t-on ? … De nous !

Ah ben … comme c’est étonnant ! La préfecture annonce qu’elle vient de recevoir l’enveloppe 2020 pour la réalisation des projets de contrats de plan État-région. Nous avons eu beau lire et relire le communiqué, nous ne sommes pas cités. Aucune trace de notre chère (pourtant très chère) déviation.

On nous aurait menti ?

Nul doute que nos élus locaux vont encore se coucher sur la route pour manifester leur mécontentement. Qu’ils se dépêchent ! Il ne leur reste même pas un mois pour le faire.

20200219_CP_Investissements-mobilité

Déviation / Appel à l’intelligence de nos lecteurs : Comprenez-vous la même chose que nous ?

Un informateur anonyme (et serviable, merci à lui) nous a communiqué ce document qui semble avoir été présenté aux participants à une réunion technique sur les travaux de la déviation qui s’est tenue le 10 décembre dernier. Bon ! il nous manque les commentaires des différentes pages pour y comprendre quelque chose. Bref, c’est un peu fumeux.

2019_12_10-Réunion-technique-déviation

Sauf qu’on peut y lire, page 2, en gras, “Les enjeux géologiques et environnementaux de la section sud en font une opération très technique.” Comme nous sommes réputés pour être tordus à VVSB, nous commençons à nous dire qu’ils nous préparent (encore) quelque chose.

Puis, page 4, à deux reprises, on peut encore lire “sous réserve de l’affectation des crédits“. Mais enfin pourquoi écrire cela ? Ne nous a-t-on pas toujours assuré, promis, craché, juré … que les crédits étaient définitivement débloqués, qu’il n’y avait rien à craindre de ce côté-là ?

Mais où nous aimerions bien avoir votre aide, c’est encore dans cette page 4. Comprenez-vous, comme nous, que les travaux ne vont pas reprendre en 2020, comme promis … mais plutôt vers 2022 ? C’est bien ça non ? Gageons que les élus locaux présents à cette réunion ont dû demander des précisions…

Parce que, si tous les deux ans, on nous rajoute deux ans, ça ne va pas le faire !

Et pour terminer, nous ne résistons pas au plaisir de vous offrir à nouveau ces quelques photos-souvenir. Devrons-nous en éditer une nouvelle version ?

Concours de Noël 2019 de VVSB – QUI SERA LE VALEUREUX GAGNANT DE LA CROUSTADE ?

Date limite de désignation : Jeudi 26 décembre à 24 h. QU’ON SE LE DISE !!!

Vous avez été nombreux à proposer une réponse à la question de savoir pourquoi le tunnel de Saint-Béat fait l’objet d’autant de bugs répétitifs.
La date limite étant passée, il s’agit maintenant de désigner le grand vainqueur. Chacun de vous, modestes et géniaux lecteurs, sympathisants, adhérents ou non ou juste de passage, êtes appelés à donner votre avis. Il vous suffit pour cela d’indiquer dans le tableau du sondage votre nom ou un surnom et de valider jusqu’à 6 propositions au maximum. Pensez enfin à enregistrer vos choix avant de quitter (bouton à droite en bas du tableau).
Message aux vilains tricheurs éventuels ! Merci bien sûr de ne pas favoriser volontairement quelqu’un en faussant le nombre de votes. Nous et Big Brother vous surveillons !
Sachez aussi que nous avons reçu un mystérieux dessin prétendant suggérer qu’une équipe aurait été oubliée à l’occasion du creusement et que ce seraient leurs cris qui perturbent les multiples équipements électroniques sophistiqués chinois.. Allez savoir …
Bon, plus sérieusement, n’attendez pas plus longtemps pour cliquer sur le lien et répondre au sondage. MERCI !
https://framadate.org/3rwqYltPf7MTrmJl

Équipe oubliée à l’occasion du creusement du tunnel

Des nouvelles de la Déviation ? Youpee !!!

S’il y en a qui attendent des nouvelles de la déviation, la préfecture vient de sortir un communiqué de presse, dont voici le résumé : “Bla bla bla … bla bla bla”.

Ah si ! Ils racontent encore que la déviation serait prévue à l’horizon 2024. Dans le dictionnaire, on a regardé le mot “Horizon : Ligne imaginaire que l’on n’atteint jamais.”

Comme ça, c’est plus clair sur leurs intentions.

VVSB interpelle le Conseil départemental au sujet de la solidité du Pont-Neuf de Saint-Béat

Nous avions souhaité interpeller le Conseil départemental sur la solidité du Pont-Neuf de Saint Béat, qui ne serait pas limité en charge mais en nombre de poids-lourds ; cherchez l’erreur !

Notre courrier vient de partir, ceci sans rapport bien sûr avec les événements météorologiques qui nous frappent. Mais bon ! ce serait tellement dommage que les malheurs s’accumulent ; d’autant que la crue actuelle ne devrait rien arranger à la solidité assurée de l’ouvrage.

VVSB-à-CD-2019_12_13

Tribune libre par Dominique Boutonnet à propos des conclusions du COMITÉ DE PILOTAGE DU 2 OCTOBRE 2019 sur le tunnel de Saint-Béat

TUNNEL DE SAINT-BÉAT – COMITÉ DE PILOTAGE DU 2 OCTOBRE 2019

Il aura donc fallu que la presse s’y intéresse et dénonce ce scandale de tunnel le plus fermé de France pour que l’État s’émeuve du problème ! Au bout d’un an 1/2 après sa croquignolesque inauguration, il se rend soudainement compte que les feux intelligents sont de gros bêtas de base, que les détecteurs hors-gabarit réagissent au passage de simples oiseaux, que Saint-Paul de Jarrat est éloigné de Saint-Béat et que de vilains malfaiteurs seraient capables de tout bloquer en plein jour, en plein après-midi, sous l’œil impassible des multiples caméras de surveillance …

Disons-le : tout bardé d’équipements hyper-sophistiqués qu’il est, ce tunnel expérimental fonctionne à l’eau de boudin ! Chacun le voit bien. Pour autant, nos élites ne vont pas remettre en cause le bien-fondé de leurs choix technologiques, bien au contraire. Les coûteux détecteurs hypersensibles chinois qui nécessitent 44 jours pour être remplacés vont désormais être doublés de « boucles de détection sur la chaussée ». Késako encore que ça ? Et le Centre de Pimpousse les Oies qui ne décroche pas son téléphone, qui ne regarde pas ses écrans, qui ne sait pas où c’est Saint-Béat, qui ne se rend pas compte que les feux font n’importe quoi et qui se révèle dans l’incapacité de faire marcher correctement le système va se trouver doublé d’une liaison différente de l’actuelle. Ah bon ?… Va-t-on voir les tours à signaux réhabilitées ? Ça promet ! Ce n’était peut-être pas la peine de déplacer tant de monde pour pondre ça.
Dans la mesure où nous, à VVSB, simples citoyens critiques qui en ont un peu marre qu’on se se moque d’eux, ne sommes pas considérés assez intelligents pour être directement invités ou consultés à ce genre de réunion d’un niveau supérieur, nous sommes bien obligés de subir et d’attendre pour admirer dans les mois prochains, béatement, les miracles promis par les mêmes qui ont été plus tôt les concepteurs responsables de cet état de fait.

Enfin, nous retiendrons surtout qu’un “point étape sur le chantier relatif à la poursuite de la déviation de Saint-Béat, sous maîtrise d’ouvrage de l’État (DREAL) serait fait d’ici la fin de l’année, à destination notamment des élus concernés.” (Ben voyons !) C’est juste pas trop tôt. Mais d’ici à ce qu’on nous annonce de nouveaux délais et le besoin d’une substantielle rallonge financière … avec notre argent …

Dominique Boutonnet

  • A propos, le même jour, en soirée, j’assistais à une cérémonie à St-Gaudens consacrée à la restitution des conclusions d’un travail réalisé par un panel de citoyens au sujet de la gestion de l’eau pour les années à venir. Le leitmotiv de la soirée était, de la part des édiles et des élites présents, de louer, chanter, sanctifier … cette démocratie participative qui sait autoriser les gueux à s’exprimer.
20191004_CP_tunnel-st-béat

Revue de presse / actuToulouse du 29/08/2019 – Au sud de Toulouse. Ce tunnel « flambant-neuf », le plus fermé de France, rend dingues ses riverains

Saint-Béat, au sud de Toulouse, a vécu un été compliqué. Les raisons : un tunnel flambant-neuf souvent fermé, des feux clignotants trop longs et un pont relié…à aucune route…

La fermeture du tunnel de Saint-Béat, mal annoncée, provoque parfois l'incompréhension des automobilistes comme ici au début du mois d'août 2019
La fermeture du tunnel de Saint-Béat, mal annoncée, provoque parfois l’incompréhension des automobilistes comme ici au début du mois d’août 2019 (©Capture d’écran)

C’est un tunnel de 1100 mètres de long qui a coûté 141 millions d’euros, et qui a été mis en service, il y a seulement 16 mois. Malgré son ouverture récente et sa modernité, il rend pourtant déjà dingues les habitants de la commune sur laquelle il se trouve, c’est-à-dire Saint-Béat (Haute-Garonne), située au sud de Toulouse.

Ce tunnel « flambant neuf » est en effet le tunnel qui a été le plus fermé de France, pour sa première année de fonctionnement…

Résultat, à chaque fermeture de l’ouvrage, le village de Saint-Béat subit à nouveau le passage des camions dans son centre-ville, ce que le tunnel devait éviter. Et plus généralement, c’est le trafic routier plutôt dense entre la France et l’Espagne qui repasse dans le village, notamment en période estivale.

Un tunnel fermé… plusieurs semaines pour sa première année

« Ces fermetures arrivent assez souvent, de façon aléatoire », relève Dominique Boutonnet, un habitant du canton.

Depuis le mai 2018, date de son ouverture, le tunnel a été fermé plusieurs semaines. 

 

Si la DIRSO (Direction Interdépartementale des routes du Sud Ouest) n’a pas été en mesure de nous donner le nombre exact de jours durant lesquels le tunnel a été fermé depuis son ouverture, elle estime que « cela a pu arriver jusqu’à trois fois par mois pour les fermetures de plus de deux heures », dont la fermeture mensuelle pour maintenance.

À ces fermetures ponctuelles, se sont ajoutées des fermetures plus longues pour des dysfonctionnements ou des dégradations.

Ainsi, au mois d’août 2019, le tunnel a été fermé deux jours en raison d’une porte de sortie de secours qui s’était déformée sous l’effet de la chaleur. Une fermeture « sans information particulière », indique Dominique Boutonnet, dont les conséquences ont été filmées par l’association Vivre en Vallée de Saint-Béat : 

(Retrouvez la suite de l’article directement sur le site d’actuToulouse, ICI.)