Archives de catégorie : Education, culture

Rumeur d’un futur regroupement des écoles du secteur ?

Un article du Huffingtonpost qui tombe à pic : 400 écoles rurales vont fermer contrairement à la promesse de Macron


Méfions-nous du piège des regroupements d’écoles, qui doivent être mûrement réfléchis avant toute décision définitive.

Sous le prétexte de sauvegarder à court terme des classes en regroupant les élèves par niveau de cours, ce serait aussi faire fi de la richesse des petites structures, renier l’intérêt de la proximité, accepter de mettre nos plus jeunes enfants quotidiennement dans des transports scolaires.

Petit rappel nécessaire : au cours des 30 dernières années, la Haute-Garonne a vu fermer 25 écoles de sa zone de montagne ! C’est une mutation considérable et malheureusement irréversible qu’a subie notre région ! L’Administration justifiait à l’époque ces choix par les baisses démographiques d’une part et la richesse des RPI d’autre part. Le Conseil départemental lui, passait la deuxième couche, garantissant que les enfants seraient, en compensation, transportés gratos (argent public !) ; il a, depuis lors, remis en cause cette promesse pour les villages qui ne sont pas en fond de vallée au prétexte que nous coûtons trop cher !… Étonnamment, l’opération fut souvent menée avec la complicité de nombre d’élus qui s’en frottaient les mains, trop heureux de se débarrasser d’une source de dépenses et de soucis et de récupérer du même coup des bâtiments et des appartements. La lecture de l’article confirme bien que ce monde d’élus n’a pas vraiment évolué.

N’oublions surtout pas que c’est bien l’intérêt des enfants qui prévaut.

Méfions-nous … Méfions-nous …

Pétition “Le moun’s bar & culture – pour ne pas perdre un lieu créateur de lien social”

Lien vers la pétition

Bonjour,

Le Moun’s Bar & Culture est un bar né en 2016 dans la commune de Siradan (65370).

En plus de proposer des concerts chaque semaine, d’univers musicaux variés avec bien sûr une part plus importante de rock-punk (le péché mignon de Sophie et Djanni les tauliers de ce rade, ce bar, ce troquet).

Le Moun’s est devenu un lieu où l’on peut venir discuter et échanger.

Le Moun’s permet de redonner cette âme que l’on perd petit à petit dans tous les petits villages.

Les cris des enfants raisonnent de nouveaux devant l’église quand le Moun’s ouvre ses portes les mercredis après-midi pour proposer jeux de société et goûter.

Les cris des adultes, peut-être parfois trop, redonnent également vie à Siradan où l’on ne voyait que des gens passer sans jamais s’arrêter.

L’unique raison pour laquelle je vous conseille de ne jamais venir au Moun’s, c’est si vous voulez boire un verre seul.

Car Sophie et Djannie ne vous lâcheront pas tant que vous ne serez pas assis autour de la table qui s’agrandit au fur et à mesure des arrivées.

Pour ne former qu’une seul grande table où les cris, mais aussi les rires, les chants ont permis à tous et en seulement quelques années de se rendre compte qu’il y avait pas loin de chez chacun, quelqu’un de même âge ou pas, de même religion ou pas, de même taille ou pas, de même couleur ou pas, de même avis ou pas, de même coupe de cheveux ou pas, de même… ou tout l’inverse. Mais qu’il y avait du monde qui habitait derrière toutes ces maisons.

Aidez nous à montrer à quel point le Moun’s a de l’importance à nos yeux… et même plus.

PS : Et donc, des travaux doivent être réalisés pour éviter la fermeture du bar (SVP Mme la propriétaire des lieux, faites les travaux).

Merci d’avance

Nicolas Bouchez

Le duo presque Classique / Concert à la Halle aux Grains de Saint-Béat le 22 juin à 20h30

La médiathèque de Saint-Béat vous propose,

En Partenariat avec le Conseil Départemental et la Médiathèque Départementale,

Le Duo Presque Classique
Le vendredi 22 juin à 20h30 à la Halle aux Grains.

Concert Gratuit – Entrée Libre – dans la limite des places disponibles
Tout Public

Fredo joue de la guitare comme un orchestre. Kif joue de plein d’instruments incongrus, autant rares que variés. Bien qu’ils ne soient jamais allés au conservatoire, ils revisitent les tubes de la musique classique avec un son unique et personnel.
Ils abordent ce répertoire souvent élitiste comme de la musique populaire et nous offrent un spectacle riche de notes, d’anecdotes et de bonne humeur.
Pour les connaisseurs et surtout pour les profanes !!!

Le Duo presque Classique : 
Le concertiste: Franck Marty (Olivia Ruiz, Les Croquants, La Varda…) au monocorde de Poussot, nyckelharpa, scie, dulcimer, clavietta, organetto, toy piano, ukulélé
L’orchestre: Frédéric Lefèvre (Ida y Vuelta, L’Art à Tatouille, Barbara Weldens….) à la guitare

https://www.jdbprod.org/le-duo-presque-classique.html

Marignac : Concert de Musiques en Liberté le vendredi 25 mai

MUSIQUES EN LIBERTÉ donne un concert vocal le vendredi 25 mai à 21h en l’église de MARIGNAC.

Notre répertoire propose un voyage à travers des chants de plusieurs époques et divers genres ; de Mozart à Léo Ferré en faisant un crochet par les Pyrénées, le chemin de Compostelle, les Champs-Élysées et la Russie.
Nous chantons dans tous les cantons de la Haute-Garonne et les départements voisins.

Venez nombreux passer un moment de convivialité.
Libre participation

Au café Sandaran à Marignac le 17 novembre / Colporteur d’images

Bonjour à touTEs

Nous vous accueillerons avec plaisir ce vendredi pour une soirée proposée et présentée par Fabrice, membre itinérant des Vidéophages.

“De la découverte de l’univers 1900 du pionnier du cinéma d’animation
Segundo de Chomon à un court réalisé par la commission cinéma du mouvement
Nuit debout, en passant par des histoires de mille-pattes ou d’immeubles…
Venez rencontrer Fabrice, colporteur d’images et partageur de courts-
métrages indépendants!”

La première partie de soirée sera pour tous publics, n’hésitez pas à venir en famille.

Participation libre au chapeau pour permettre un accès à la culture pour touTEs mais participation évidemment nécessaire pour les artistes, merci !

Convions nos amiEs, nos voisinEs, nos futures connaissances et venons partager cette soirée à l’Envers du café avec l’inauguration de la saison poêle à bois grâce à vos bûches!

Culture, rencontres et convivialité ! C’est l’Envers du Café!

Ciné-débat le vendredi 2 juin à 20h30 à la Halle aux Grains à Saint-Béat

La Médiathèque de Saint-Béat vous invite  le vendredi 2 juin à 20h30 à la Halle aux Grains de Saint-Béat  à la projection d’un film documentaire de Gilles Perret, “Les sauveteurs des Cimes”, suivi d’un débat  animé par le PGHM et le bureau des guides de Luchon.
Entrée libre – Dans la limite des places disponibles
Venez partager votre passion.

Renseignements auprès des bibliothécaires : 05 61 79 03 62

Le ciel est d’un bleu intense. Les milles flocons que nos pas font voleter, brillent au soleil.
Le vert des grands sapins rehausse ce paysage grandiose.
Le silence est présent. Le temps semble s’être arrêté.
Mais ce tableau idyllique peut basculer dans un éclair, sans que l’on ne se rende compte de ce qui se passe.
En effet le danger rôde, sournois.
Quand “Montagne” rime avec Plaisir et Sécurité.
 

Les sauveteurs des cimes (52 mn)

L’un des  Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne  est basé à  Chamonix. Spécialisée dans les interventions de sauvetage d’urgence, cette unité est constituée d’une quarantaine d’hommes. Les caméras les suivent dans leur quotidien mais aussi au cours de plusieurs missions périlleuses en altitude. Ces hommes, aguerris et expérimentés, n’hésitent pas à risquer leur vie afin de sauver celle des autres.
Prix du jury au festival du film de montagne et d’aventure d’Autrans et Grand Prix du festival international du film d’aventure de Montréal
http://www.filmsdocumentaires.com/films/886-les-sauveteurs-des-cimes

Un air de déjà lu ! Carole Delga soutient les enseignants grévistes du collège de Saint-Béat

Carole Delga vient de répondre aux enseignants du collège qui étaient en grève le lundi 24 avril pour protester contre la fermeture programmée du dispositif dit “innovant” censé compenser la fermeture de la Segpa. Elle dit partager la même incompréhension et les assure de son  attachement à la qualité du service public proposé aux citoyens de notre Région, surtout en matière d’éducation.

Pour ceux qui auraient la mémoire courte, relisez sa prise de position de l’an passée ICI. On y avait cru. A tort car elle s’en était arrêtée là.

Nous garderons par contre en mémoire les arguments qu’elle avait tenus lors de sa venue à St-Béat le 12 juillet dernier pour justifier son inaction “Le Dasen avait avancé des arguments « pédagogiques » en faveur du dispositif devant être mis en place en remplacement de la Segpa  ; reconnaissant son incompétence en la matière, elle n’était donc pas en mesure de les discuter. La rectrice elle-même n’est pas favorable au maintien de cette classe ; c’est dire  ! Elle refuse d’intervenir plus fortement, de taper du poing sur la table, assumant les limites de son autorité d’élue  ; il n’est pas dans son rôle de forcer la main d’un fonctionnaire.”