Archives de catégorie : Economie

Le marché artisanal des producteurs à Fos

pub-2016A l’entrée de Fos, vous avez sûrement remarqué le bâtiment du Marché artisanal des producteurs, ouvert depuis l’été 2015.

Désormais, outre la vente des productions artisanales locales issues des deux côtés de la frontière, ce lieu a complété son offre de services.

Une petite épicerie y propose du pain (avec possibilité de formules d’abonnement), des pâtisseries, un rayon primeurs, des produits bio, végan et végétalien, …

Les clients de passage pourront aussi disposer d’un accès Wifi et disposeront d’un service laverie avec machine grande contenance (pratique pour les couettes) et le gardiennage (les clients n’ont pas besoin d’attendre …).

Le Marché artisanal est ouvert tous les jours – de 9 h à 19 h (fermeture hebdomadaire le mardi).

Pour compléter votre information, cliquez sur la vignette ci-dessous.

marche-artisanal-des-producteurs

 

Contre-info / Réunion publique de VVSB samedi 26 novembre – 18 h / No pasaran !

marie-m-1Lors de la réunion publique du 12 juillet, les services de l’État ont présenté ce que serait à leurs yeux la traversée de St-Béat à la fin 2017. Dès le lendemain, VVSB a demandé à ce que nous soient communiqué l’ensemble des études ayant amené leurs conclusions concernant la déviation mais aussi celles sur lesquelles se serait appuyé le préfet pour décider de la fermeture des trois campings de notre vallée. Avant son départ, le sous-préfet a transmis une bonne partie des documents réclamés ; ils appellent bien des remarques et, pour le moins, de nombreuses questions :

Sur les campings, pas de mesures, pas de visites sur site, aucun rapport officiel.

Pour les études dynamiques, 3 heures de comptages en 9 mois leur ont permis d’imaginer que la file d’attente maximale ne pourrait dépasser 120 m sur un feu. Quand on sait que, sans obstacles, il n’est pas rare de voir des files de véhicules atteignant la gendarmerie d’un côté et OMG de l’autre, il est permis d’avoir des doutes sur leur pertinence.

Les données extraites des contrôles réalisés sur la qualité de l’air ou les nuisances sonores ne sont pas liées à l’importance du trafic, ni à la répétition des arrêts ou démarrages aux feux dits intelligents.

Les travaux seraient arrêtés en raison de « difficultés techniques dues à la présence de sources pétrifiantes sur Argut », des impondérables pourtant déjà été pris en compte dans les pré-études … et connus de tous depuis la nuit des temps !

Aujourd’hui, près de 50 millions d’euros de travaux resteraient à engager … Pourquoi ne le sont-ils pas ? N’auraient-ils pas été utilisés sur d’autres sites ?

Comment arrivent-ils à s’arranger de la fragilité du pont ?

Comment peuvent-ils oser mettre en jeu la sécurité des riverains, des élèves de l’école et du collège ?

Ne seraient-ils pas plutôt en train

de nous préparer un provisoire dangereux et pérenne ?

Nous vous proposons de venir en débattre :

SAMEDI 26 NOVEMBRE

à partir de 18 heures

Salle des fêtes de Saint-Béat

image-tract
Tract à télécharger et distribuer

Carole Delga – Le RETOUR !

Il lui fallait rattraper le coup de sa piteuse prestation publique du 12 juillet dernier à Saint-Béat. Son équipe de com’ lui a alors concocté un petit épisode “retour” aussi factice que son sourire. Ce mardi 15 novembre, Carole Delga est donc revenue se montrer dans la vallée. Mais attention, cette fois-ci, il importait de ne prendre aucun risque. Le petit peuple qu’on ne saurait voir a donc été mis à l’écart, les invités pour faire la claque triés sur le volet et les vilains petits canards de Vivre en Vallée de Saint-Béat clairement repoussés. Sauf qu’ils sont venus quand même gâcher la photo…
Le jour où les politiques comprendront qu’il faut écouter ceux qui les ont élus, ils viendront pleurer.

Quant à nous, notre prochaine réunion sera PUBLIQUE, elle.
Ce sera samedi 26 novembre à 18 h à la Salle des fêtes de Saint-Béat.
Qu’on se le dise !

Rassemblement mardi 15 novembre à 10 h à la halle de Saint-Béat

banderoles_web_13-11-2016-16-13_03Officiellement, elle vient pour s’entretenir de l’avenir des campings de la vallée avec les élus de Fos, puis ceux de Saint-Béat(*). C’est sans doute parce qu’elle est soucieuse du respect des règles démocratiques que Carole Delga refuse que nous participions à cette rencontre. Vu le fiasco de sa prestation publique de juillet dernier, elle sait qu’il faut savoir aussi rester entre personnes “responsables”, entre élus donc. C’est bien connu, les sans-dents ne sont intéressants que pour les élire régulièrement … mais sûrement pas pour être entendus entre deux élections.

A contrario, ne soyons ni goujats ni rancuniers. Mardi, accueillons avec ferveur notre encore députée mais aussi présidente de Région (et aussi ancienne ministre comme elle aime à le rappeler).

Rassemblement mardi 15 novembre à 10 h

à la halle de Saint-Béat

(*) De mauvais esprits prétendent qu’elle n’en aurait rien à faire de nos campings, de notre Garonne, de notre déviation, de notre collège, … et que sa venue ne serait qu’à fin électorale. Nous n’en savons rien et cela ne nous intéresse pas.

banderoles_web_13-11-2016-16-13_04 banderoles_web_13-11-2016-16-13_02 banderoles_web_13-11-2016-16-13

LE RETOUR ! Carole Delga et les campings (suite)

carole-fait-du-campingDans l’épisode précédent, Carole Delga, députée mais aussi présidente de région, s’était emmêlé les pinceaux au sujet d’une réunion sur les campings qui se serait prétendument déroulée en septembre dernier à Saint-Béat. Problème, à part elle, aucun acteur local n’en avait souvenir.

Aujourd’hui, Carole Delga (mais aussi ancienne ministre comme elle aime le rappeler dans sa signature de mél) tente de corriger le tir en invitant officiellement les élus locaux (lesquels exactement ?) à “une rencontre le mardi 15 novembre de 10h40 à 11h40 à la salle du conseil municipal de la mairie de Saint Béat, pour échanger sur le devenir des campings de la vallée”.

mail-delga-reunion-du-15-11-2016Attention, pas d’emballement ! Gardons encore en mémoire le sens aigu d’ouverture d’esprit dont elle nous gratifia le 12 juillet dernier.

Primo, et sa venue n’est sûrement pas sans lien, sachez que notre future ex-députée est avant tout en campagne, payant de sa personne pour asseoir son actuel suppléant, Joël Aviragnet, sur son fauteuil aux prochaines législatives.

Deuzio, il y a fort à craindre que le résumé de cette rencontre ressemblera à : … l’Etat ne vous oublie pas … bla bla bla … ruralité … bla bla bla … des sous plein la sacoche … bla bla bla … si vous gentils … … bla bla bla … relocalisation ! tion ! tion ! … bla bla bla … camper au bord de l’eau pas sage … bla bla bla … camper au bord rond-point géniaaaaal … bla bla bla … moi pas montrer du doigt mais camping privé vilains … bla bla bla … super préfet Comet pas faire n’importe quoi … bla bla bla … vous se taire sinon moi gronder et envoyer soussous à rocade Toulouse … bla bla bla …