Archives de catégorie : Revue de presse

Revue de presse – El Segre du 4 mars 2018 – La circulation dans le Val d’Aran

Nul doute qu’on ne joue pas dans la même cour !

Alors que la déviation de Saint-Béat patauge et continuera à patauger pour de nombreuses années, les Espagnols ne nous attendent pas pour moderniser leur réseau routier. Une récente étude publiée par le ministère des travaux publics propose une réforme de la route traversant le Val d’Aran sur une longueur de 11,6 km avec

  • une voie supplémentaire pour les véhicules lents sur une bonne partie du parcours,
  • un paravalanche d’éboulements de 115 mètres,
  • un tunnel de 385 mètres
  • et 13 viaducs, pour une longueur cumulée de 2,1 kilomètres.

Le budget d’enchères primitif des travaux s’élève à 84,72 millions d’euros. Qui dit mieux ?

Ci-dessous l’article d’El Segre et sa traduction, toujours gracieusement offerte par les petites mains de VVSB.

Télécharger (PDF, 137KB)

Télécharger (PDF, 499KB)

Revue de presse – El Segre du 13 janvier 2018 – Le Val d’Aran met en garde contre un trafic excessif de camions sur la N-230 et réclame qu’il soit réduit

Cliquez sur la vignette pour lire la page en espagnol.

Ne manquez pas également de lire l’article de la  colonne de droite concernant un projet de gazoduc pour alimenter le Val d’Aran en gaz naturel … depuis la France. Nous savions déjà que les habitants de la vallée de Saint-Béat n’avaient pas été jugés suffisamment rentables quand Luchon avait été relié au réseau.  Mais découvrir l’existence d’un tel projet par la presse espagnole, là, ça vaut son pesant de cacahuètes ! Enfin, ne faisons pas de mauvais esprit.  Les responsables d’un tel projet auraient sûrement pensé à alimenter les villages français traversés à cette occasion …

Vous ne pratiquez pas le castillan ? Qu’à cela ne tienne. VVSB ne reculant devant aucune économie vous offre gracieusement sa traduction en français ci-dessous.


Revue de presse : La Gazette du 29/11/2017 – La déviation provisoire est reportée au mois d’avril 2018

Nous partageons cet article avec beaucoup de retard. Mais bon, on s’en fout un peu vu que ce qu’on veut nous, c’est qu’elle ouvre dans sa totalité au plus tôt, pas en 2024 … et surtout pas en passant par le Pont-Neuf.

En attendant, continuons à profiter du non-passage des camions. Ça, c’est super cool…

Revue de presse – El Segre du 9 décembre 2017 – Le Val d’Aran demande l’interdiction totale des camions sur la N-230 les jours fériés et week-ends

Cliquez sur la vignette pour lire la page en catalan. A signaler aussi un article sur les 10 ans du tunnel de Vielha.

Ci-dessous, notre proposition de traduction et, en bas de page, la version pdf en français.


Le Val d’Aran demande l’interdiction totale des camions

sur la N-230 les jours fériés et week-ends

En raison de l’augmentation annuelle, ce qui est un risque en particulier pendant la saison de ski et l’été || La moyenne actuelle est de 3 400 véhicules par jour, plus de 600 poids-lourds

MARÍA MOLINA

| VIELHA | Le Val d’Aran veut que soit éliminé le trafic de camions durant les week-ends et jours fériés sur la N-230, non seulement dans les presque 40 kilomètres du tronçon aranais (du tunnel de Vielha à la frontière française), mais aussi d’Alfarràs jusqu’à Canejan. Comme l’a expliqué le syndic catalan, Carlos Barrera, le nombre élevé de véhicules qui circule sur cette route multiplie le taux d’accident (cette année, on a déjà enregistré cinq accidents mortels, vingt-cinq depuis 2009), beaucoup plus au cours de la saison de ski de décembre à la Semaine-Sainte et des mois de juillet et août.

————————————-

ACCIDENTS

Entre 2009 et cette année, 25 accidents mortels ont été enregistrés, dont cinq ont eu leu en 2017

————————————-

Pour l’instant, et depuis une quinzaine d’années, le ministère des Travaux publics stipule seulement quelques heures de fermeture le vendredi, à partir de 07h00 à 10h00, en direction de la France ; les samedis de 8h00 à 12h00 et les dimanches et jours fériés, de 16h00 à 20h00, dans les deux sens, à la fois en hiver et en été, seulement à la section de la N-230 du Val d’Aran, une chose totalement insuffisante, selon Barrera. Le syndic veut qu’il prenne les mêmes mesures que dans le Pays-Basque ou en France, où ils sont beaucoup plus restrictifs. De fait, de l’autre côté de la frontière, à Saint-Béat, le passage de camions est nul de dix heures du soir à six heures du matin. Barrera a souligné qu’ “il est inconcevable que les skieurs qui redescendent par le N-230 les dimanches croisent des dizaines de camions qui montent vers la frontière”. Accepter ce défi supposerait de créer un front commun avec l’Aragón, depuis la N-230 passe par la limite entre Lleida et Huesca.
Cette mesure s’ajoute aux travaux d’amélioration que le Val d’Aran propose pour la route nationale entre Areny et la bouche sud du tunnel de Vielha qui prévoit une troisième voie en huit sections et viaducs à Escales (voir SEGRE du 10 novembre).
Réguler la circulation est vital pour une route dont le nombre de véhicules croît chaque année. Ainsi donc, selon les études du ministère des Travaux publics, le nombre de véhicules légers va croissant entre 1995 et 2006, a connu une légère baisse entre en 2006 et 2011, et depuis 2011 il y a eu une augmentation progressive.
Ainsi, la décompte des véhicules qui circulent par la N-230 est de 3 300 à 3 400 par jour, dont entre 500 et 700 sont des camions. En ce qui concerne le trafic des poids-lourds, les rapports le chiffrent à 380 en moyenne en 2011, il a atteint 550 en 2015 et était déjà à 600 l’année dernière. Cette courbe inquiète le Conseil Général puisque, dans le cas où se poursuivrait la même progression, on prévoit que la moyenne de 2018 et 2019 s’approcherait des 650 et atteindrait les 750, un chiffre qui est maintenant seulement enregistré aux dates de pointe mais qui arriverait à être l’habituel.

Les regrets de Carole Delga

Dans une interview publiée dans La Gazette du 22 novembre dernier, Carole Delga fait part de ses regrets de n’avoir pas réussi à faire passer le message de la nécessité du choix de projet de déviation “provisoire” par le Pont-Neuf.

Extrait : “«Les critiques m‘atteignent plus quand elles viennent du Comminges. L’un de mes plus forts regrets concerne la déviation de Saint-Béat (le projet de déviation finale est encore reporté à 2024, ndlr). Quand je suis allée à la réunion publique expliquer pourquoi la déviation devait être reportée et créer un itinéraire provisoire pour les camions, je n’ai pas réussi a faire passer mon message. Je comprends que les habitants de Saint-Béat soient en colère, mais nous étions face à un événement imprévisible, les sols n’avaient pas la solidité indiquée … …”

Ça, c’est sûr, elle n’y a pas réussi.

L’étonnante histoire d’un pont sans route

“L’œil du 20 heures” de France 2 enquête.
Toute ressemblance avec ce qui se passe  par chez nous serait purement fortuite…

++++++++++++++++

Quand on cherche son chemin près de Dieppe en Normandie on a parfois de drôles de surprises…
Un pont au milieu de nulle part…Inutilisable. Relié à aucune route…

Comment en est-on arrivés là ? L’Oeil du 20h vous raconte l’étonnante histoire du Viaduc de la Scie…Aujourd’hui pour aller à Dieppe, on passe par cette route la nationale 27 qui se transforme en départementale. Et elle est un peu….saturée de camions. Le viaduc, c’est le moyen de détourner tous ces véhicules.

(La suite ICI.)

Mince ! Nostalgie Comminges Pyrénées rend l’antenne

  • Ci-dessous, article en lien de Luchon Mag :
  • Mise à jour du 16 février 2017 –   19 h 30

Ci-dessous, le communiqué publié ce jour sur la page Facebook de Nostalgie Comminges Pyrénées

“Suite à la publication d’hier concernant NOSTALGIE COMMINGES PYRENEES sur un blog, nous tenons à apporter quelques précisions et corriger quelques erreurs

Effectivement, une procédure de liquidation est bien en cours et, par voie de conséquence, l’activité de NOSTALGIE COMMINGES PYRENEES cessera prochainement.
En revanche, la date n’a pas été fixée et le programme est toujours diffusé.

Depuis fin novembre, les deux journalistes de la station sont en arrêt maladie, les deux salariés restants ont assuré la diffusion d’un programme d’information locale jusqu’au 8 février dernier, en plus de leurs propres missions.
Depuis, le reste du programme est toujours diffusé et le sera jusqu’à ce que la date de fin des émissions soit définie par les instances compétentes.Il est important de préciser que cette situation a été rendu inéluctable par le cumul d’une crise structurelle (absence de président depuis le décès de Pierre PEYRAFITTE) et économique (difficultés depuis 2013).
Des solutions permettant la poursuite d’activité ont été proposées depuis mais une partie des salariés ne les ont pas jugées acceptables rendant du coup obligatoire la demande de liquidation.Nous communiquerons la date définitive de l’arrêt des programmes de Nostalgie Comminges Pyrénées dès que nous la connaitrons et tenons d’ores et déjà a remercier tous nos partenaires, annonceurs et bien sur nos nombreux auditeurs pour leur présence, leur soutien et leur fidélité lors de cette belle aventure.”

La future intercommunalité XXL officialisée

Le 16 décembre dernier, le préfet Pascal Mailhos a signé le décret de création de la nouvelle intercommunalité, qui regroupera à partir du 1er janvier celles du Pays de Luchon, du canton de Saint-Béat et du Haut-Comminges.

Depuis septembre, nous savions déjà qu’elle portera le nom de “Pyrénées Haut- Garonnaises”.

Son siège social est confirmé sur la commune la plus importante, soit Gourdan-Polignan, plus exactement au 17 avenue de Luchon (sic). Le Luchonnais et le Saint-Béatais devraient toutefois voir s’y maintenir des structures-relais.

La présidence provisoire sera assurée par le doyen des ex-présidents, Joël Gros. A ce jour, deux candidats ont déjà annoncé leur intention de se présenter : Alain Castel et Jean-Louis Redonnet.

A écouter ci-dessous, le reportage du 18 h de Nostalgie Comminges Pyrénées du 16 décembre 2016

Revues de presse – Projet de piste cyclable le long de la Garonne … (suite et pas fin)

ladepeche-fr-2016_11_15-une-piste-cyclable-pour-relier-la-haute-garonne-a-lespagne
“Une piste cyclable pour relier la Haute-Garonne à l’Espagne” – Lire l’article sur le site de ladepeche.fr ICI.
ladepeche-fr-2016_11_16-une-piste-cyclable-de-la-source-a-lestuaire-de-la-garonne
“Une piste cyclable de la source à l’estuaire de la Garonne” – Lire l’article sur le site de ladepeche.fr ICI.
le-petit-journal-2016_11_16-un-projet-de-piste-cyclable-pour-relier-la-haute-garonne-a-lespagne
Le Petit Journal du 16/11/2016 – Un projet de piste cyclable pour relier la Haute-Garonne à l’Espagne

Fusion des intercommunalités : voici les six noms proposés par les élus

Du 12 au 25 septembre, les habitants des anciens cantons de Saint-Béat, Barbazan et Luchon pourront choisir le nom de la future intercommunalité XXL qui sera effective dès le 1er janvier 2017. En bout de course, ce seront quand même les élus qui décideront du nom à proposer au préfet de la Haute-Garonne, au plus tard le 31 octobre.

Retrouvez la totalité de l’article et la fameuse liste sur le site de Luchon Mag.