Archives de catégorie : Actions

VVSB crée des emplois

Non seulement le tunnel de Saint-Béat est surveillé à distance par une équipe de spécialistes basés à Saint-Paul-de Jarrat dans l’Ariège mais, grâce à VVSB, une équipe cynophile le surveille sur place au cas où de dangereux activistes de notre genre viendraient le taquiner. Ce qui en fait le tunnel le mieux surveillé de France. Mazette !

Dialogue :

– Vous êtes déjà venu vous ? Prendre des photos hein ?

– Oui.

– Mmm (regard vers la plaque d’immatriculation).

– Oui. Et je reviens demain. Pour la manifestation. Et ne vous en faites pas. Ils me connaissent,

Dimanche après-midi tristounet ? Il est temps de passer en cuisine et de préparer les casseroles

Pour préparer notre goûter de demain, c’est le temps idéal : tartes, gâteaux, crêpes, crèmes, confiseries, jus, … A vous de voir !

Mais ce n’est pas tout !

Demain, nous ne bloquerons pas la circulation au rond-point. Pour les véhicules qui passent, nous distribuerons juste des tracts afin d’expliquer le pourquoi de notre présence.

Mais par contre, pour accueillir ceux qui comptent se rendre à l’inauguration provocatrice de la non-déviation, nous leur ferons une haie d’honneur des plus bruyantes sous la forme d’une casserolade, comme ils le méritent. Alors, venez avec tout ce qui peut leur casser les oreilles : casseroles, trompettes, cloches de bétail, sifflets, sirènes, … Juste ce qu’il faut pour qu’ils prennent conscience de notre colère et de ce qu’on pense d’eux, de leur mépris et qu’ils s’en souviennent, de honte. Mais certains prétendent que la honte, ils ne connaissent pas.

Après, ils continueront leur route de leur côté, déçus que l’indécrottable petit peuple ne comprendra décidément jamais les efforts qu’ils fournissent pour son bien. Ils mangeront les petits fours payés à grands frais par nos impôts, protégés sous leur tente louée aussi avec notre fric. Et nous, nous partagerons notre goûter entre gens bien plus intéressants.

Ah oui, dernière chose : Vous avez vu que le temps n’est pas franchement au beau fixe. Alors, normalement, nous devrions avoir des barnums prêtés par des copains. N’oubliez quand même pas la petite laine et la parapluie.

Mais surtout, venez nombreux !!!

Tract rassemblement contre-inauguration du 30 avril

Ci-dessous le tract que nous distribuerons aux véhicules passant par le rond-point de Eup lundi 30 afin de leur expliquer ce qui se passe.

Reprenant les grandes lignes de l’historique, n’hésitez pas à le diffuser autour de vous.

Et ils osent aujourd’hui venir s’auto-congratuler sous nos yeux pour inaugurer une déviation inachevée ! De qui se moquent-ils ?

Télécharger (PDF, 855KB)

Lundi 30 avril – 16 h au rond-point de Eup : Grand goûter POPULAIRE de contre-inauguration de la déviation tronquée

Alors que les élites osent inaugurer une déviation tronquée …
nous, nous allons trinquer !
Vivre en Vallée de Saint-Béat vous invite à un grand goûter de contre-inauguration POPULAIRE, partagé, festif et musical.
Venez nombreux, petits et grands, gourmands ou non, avec ou sans vos gâteaux et boissons favoris (de préférence maison) … vos instruments de musique … et tout ce que vous jugerez utile pour passer un bon moment ensemble !

Nous comptons sur vous pour partager notre invitation dans les villages  et autour de vous le plus possible. Afficher sur les voitures, les panneaux municipaux, … Vous pouvez télécharger l’affiche en cliquant sur l’image ou en pdf ICI. Mais vous pouvez aussi en récupérer chez Michèle André, au salon de coiffure Alizé de Saint-Béat.

Réponse de Mme la sous-préfète à la démission de Ph. Colombié

Suite à ma lettre de démission du conseil municipal de St Béat, Mme la sous-préfète a répondu et je vous donne copie de cette réponse puisqu’il s’agit d’affaires publiques.

Je rappelle que ma démission était fondée sur le mépris de l’Etat à notre égard pour deux points particuliers : non-respect des engagements d’ouverture de la déviation totale en 2016 et  installation d’une déviation provisoire dangereuse et paralysante malgré l’opposition des élus de St-Béat.

J’avais écris ce qui suit :

Elus pour tenter de redonner vie à St Béat à la suite des inondations de 2013, nous nous sommes heurtés au mépris de l’Etat et de vos services qui n’ont pas respecté leur engagement d’ouverture de la déviation en 2016.

Malgré l’opposition à l’unanimité de notre conseil municipal, une déviation « provisoire » nous a été imposée, à grand renfort d’argent public gaspillé alors qu’elle est dangereuse, polluante, sans date d’achèvement précise (2024 ???) et qu’elle va provoquer un engorgement du trafic en raison des 600 camions espagnols (au minimum) et des milliers de voitures devant traverser quotidiennement la Garonne à angle droit de la RN 125, sur un pont non prévu pour des 10 tonnes.

Dans ces conditions, je ne vois pas quel peut être le rôle des élus municipaux locaux que l’on met devant le fait accompli et la mort de notre village.

Hélas, la réponse de la représentante de l’Etat évite soigneusement de dire quand la déviation totale sera terminée et indique aussi que la déviation provisoire n’occasionnera finalement des désagréments que pour quelques riverains…

Pour moi, cette lettre, qui ne répond absolument pas aux motifs de ma démission, est un argument supplémentaire qui conforte notre sentiment  d’être abandonné et méprisé.

Rien de rassurant et de précis n’est avancé ! 

Sans parler,  bien entendu du dépassement de 50 % du budget initial de la déviation,  la route restant à faire entre Lez et le pont d’Arlos n’étant pas budgétée (ni programmée)à ce jour.

Télécharger (PDF, 915KB)