Archives de catégorie : Actions

Revue de presse – La Dépêche du 30 avril 2018 – Inauguration en demi-teinte pour le tunnel de Saint-Béat

Article à retrouver dans son intégralité sur le site de La Dépêche, ICI.

Inauguration en demi-teinte pour le tunnel de Saint-Béat

Grands chantiers

C’est l’histoire d’une déviation qui tourne en rond. A Saint-Béat, en Haute-Garonne, on attendait beaucoup de ce tunnel qui a été inauguré ce lundi. Il devait permettre de détourner du village le trafic des camions qui transitent tous les jours entre la France et l’Espagne.

Problème : seule une partie de la déviation a été construite et il faudra attendre 2024, « sous réserve de l’affectation des crédits programmés » précisent les pouvoirs publics, pour que plus aucun des 800 camions ne traversent Saint-Béat. En attendant, ce nouveau tunnel déverse le trafic routier vers une nouvelle partie du village et devant l’école, le collège et la piscine, ce qui provoque la colère des riverains.

Ce lundi, jour de l’inauguration officielle avec le préfet, Pascal Mailhos, et la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, ainsi que de nombreux élus locaux, une cinquantaine de personnes ont manifesté leur mécontentement.

Le tunnel, long d’un peu plus d’un kilomètre ouvrira ce jeudi 3 mai. Le coût total du tunnel et de la déviation qui en 2024 permettront aux voitures et aux camions d’éviter totalement le village de Saint-Béat en passant sur la rive droite de la Garonne pour venir ou aller vers l’Espagne par la RN 125 est de 141 millions d’euros.

Revue de presse – France 3 Occitanie – Saint-Béat (Haute-Garonne) : inauguration à 148 millions d’euro d’un tunnel provisoirement inutile

Article à retrouver sur le site de France 3 Occitanie ICI.

Publié le 30/04/2018

Saint-Béat (Haute-Garonne) : inauguration à 148 millions d’euro d’un tunnel provisoirement inutile

Le tunnel de Saint-Béat, provisoirement inutile / © Marc Raturat/France 3 Occitanie
Le tunnel de Saint-Béat, provisoirement inutile / © Marc Raturat/France 3 Occitanie

Le tunnel de Saint-Béat, qui doit délester ce dernier gros bourg de la Haute-Garonne avant l’Espagne de sa noria de camions quotidienne, sera inauguré ce lundi. Mais sa bretelle de sortie renvoie la circulation sur une partie de la commune dont les habitants dénoncent un fiasco.

 

Ambiance en perspective pour l’inauguration ce lundi à 16 heures 30 du tunnel de Saint-Béat, dont les riverains entendent parler depuis 30 ans, mais qui, après plusieurs années de travaux, ne permettra pas, du moins pas avant 6 ans, de délester ce dernier gros bourg de la Haute-Garonne avant l’Espagne de ses quelques 500 camions et 3000 voitures quotidiens.

Le collectif Vivre en vallée de Saint-Béat a en effet décidé de venir demander des explications aux autorités sur le rapport coût/efficacité de cet ouvrage de 1100 mètres aux normes les plus récentes de sécurité. Mais dont la bretelle de sortie n’ouvrira pas avant 6 ans et qui renverra donc pendant ce temps le trafic routier sur une moitié de l’agglomération, au grand dam des riverains.

Ce tunnel, qui doit être mis en service le 3 mai, ne représente en effet qu’un tronçon de déviation et non la déviation entière de Saint-Béat. Et au lieu de contourner Saint-Béat, les camions seront renvoyés vers le centre-ville pour aller prendre un virage …en angle droit et reprendre ainsi la direction de l’Espagne, comme le montre ce carton d’invitation à inauguration de l’ouvrage.

Le tunnel (en pointillé) contourne une partie de Saint-Béat, mais sa bretelle de sortie renvoie le trafic vers le centre-ville. / © @Préfecture de la Haute-Garonne
Le tunnel (en pointillé) contourne une partie de Saint-Béat, mais sa bretelle de sortie renvoie le trafic vers le centre-ville. / © @Préfecture de la Haute-Garonne

Au nombre des explications de cette situation ubuesque figure le coût du projet, initialement prévu pour 105 millions d’euros, mais dont le budget a explosé à hauteur de 148 millions d’euros, en raison notamment de modifications du tracé pour des raisons écologiques. Résultat : plus de budget pour la voirie. Avec un pont construit 3 kilomètres plus loin et qui ne sert pour l’heure à rien.

La situation devrait durer jusqu’en…2024. Le temps de réaliser les 2,5 km nécessaires à l’achèvement de la totalité de la déviation. Et à la fin de l’asphyxie de Saint-Béat.

VVSB crée des emplois

Non seulement le tunnel de Saint-Béat est surveillé à distance par une équipe de spécialistes basés à Saint-Paul-de Jarrat dans l’Ariège mais, grâce à VVSB, une équipe cynophile le surveille sur place au cas où de dangereux activistes de notre genre viendraient le taquiner. Ce qui en fait le tunnel le mieux surveillé de France. Mazette !

Dialogue :

– Vous êtes déjà venu vous ? Prendre des photos hein ?

– Oui.

– Mmm (regard vers la plaque d’immatriculation).

– Oui. Et je reviens demain. Pour la manifestation. Et ne vous en faites pas. Ils me connaissent,

Dimanche après-midi tristounet ? Il est temps de passer en cuisine et de préparer les casseroles

Pour préparer notre goûter de demain, c’est le temps idéal : tartes, gâteaux, crêpes, crèmes, confiseries, jus, … A vous de voir !

Mais ce n’est pas tout !

Demain, nous ne bloquerons pas la circulation au rond-point. Pour les véhicules qui passent, nous distribuerons juste des tracts afin d’expliquer le pourquoi de notre présence.

Mais par contre, pour accueillir ceux qui comptent se rendre à l’inauguration provocatrice de la non-déviation, nous leur ferons une haie d’honneur des plus bruyantes sous la forme d’une casserolade, comme ils le méritent. Alors, venez avec tout ce qui peut leur casser les oreilles : casseroles, trompettes, cloches de bétail, sifflets, sirènes, … Juste ce qu’il faut pour qu’ils prennent conscience de notre colère et de ce qu’on pense d’eux, de leur mépris et qu’ils s’en souviennent, de honte. Mais certains prétendent que la honte, ils ne connaissent pas.

Après, ils continueront leur route de leur côté, déçus que l’indécrottable petit peuple ne comprendra décidément jamais les efforts qu’ils fournissent pour son bien. Ils mangeront les petits fours payés à grands frais par nos impôts, protégés sous leur tente louée aussi avec notre fric. Et nous, nous partagerons notre goûter entre gens bien plus intéressants.

Ah oui, dernière chose : Vous avez vu que le temps n’est pas franchement au beau fixe. Alors, normalement, nous devrions avoir des barnums prêtés par des copains. N’oubliez quand même pas la petite laine et la parapluie.

Mais surtout, venez nombreux !!!

Tract rassemblement contre-inauguration du 30 avril

Ci-dessous le tract que nous distribuerons aux véhicules passant par le rond-point de Eup lundi 30 afin de leur expliquer ce qui se passe.

Reprenant les grandes lignes de l’historique, n’hésitez pas à le diffuser autour de vous.

Et ils osent aujourd’hui venir s’auto-congratuler sous nos yeux pour inaugurer une déviation inachevée ! De qui se moquent-ils ?

Télécharger (PDF, 855KB)