Attaque par l’ours Cachou d’une pouliche dans la commune de Vielha e Mijaran

 

 

Source : Ataque del oso Cachou a una potra en el municipio de Vielha e Mijaran

Proposition de traduction
———————————————————————
  • Jusqu’à présent, seules les attaques d’ours sur des chevaux chez le mâle Goiat avaient été constatées
  •     “Nous allons proposer à la Generalitat de Catalogne de modifier le décret 176/2007 pour faire correspondre l’indemnisation perçue dans le Val d’Aran aux attaques des ours par rapport à celles des autres territoires voisins, où elles sont plus élevées”, a déclaré le conseiller du Territoire, du Paysage et de Gestion de l’Environnement

    Hier dimanche, l’ours mâle Cachou a attaqué et dévoré une pouliche d’environ 4 mois dans la municipalité de Vielha e Mijaran. Ce fait est remarquable dans la mesure où seules des attaques sur des équidés  par le mâle  Goiat avaient  été constatées, lequel a même  tué des juments adultes.

    L’ours Cachou a été capturé en mai de cette année et un collier GPS lui a été placé pour le suivi. Grâce à ce collier, on a pu constater que cet ours était assez prédateur, puisqu’il a effectué plusieurs attaques au cours de l’été, principalement contre des colonies d’apiculture et des chèvres. Grâce au signal GPS, on a pu vérifier l’auteur sur cette pouliche, ainsi que d’autres signes, tels que des hémorragies et des ecchymoses détectées lors de l’évaluation des dommages.

    La prévention du  bétail équin est très difficile car il n’est pas possible de les grouper et de les protéger la nuit, comme c’est le cas chez les ovins. De plus, les mouvements nocturnes des ours sont imprévisibles et le décalage de la réception du signal du collier GPS rend très difficile la protection effective de ce bétail. Cependant,  au Conseil général d’Aran, on estime qu’il est nécessaire d’appliquer des mesures de conditionnement répulsif comme cela a été essayé avec Goiat.

    Le conseiller du Territoire, du Paysage et de Gestion de l’Environnement, Francisco Bruna, a déclaré que “le gouvernement d’Aran s’emploie à offrir le plus d’informations possible aux éleveurs et à leur offrir le soutien technique nécessaire pour résoudre ce problème”.

    De même, il a déclaré que «nous allons proposer à la Generalitat de Catalogne de modifier le décret 176/2007 du 31 juillet, régulateur des procédures d’indemnisation des dommages causés à l’agriculture et à l’élevage par des espèces animales protégées de la faune, afin d’aligner les indemnités reçues dans le Val d’Aran pour une attaque d’ours à celles du reste des territoires voisins, où elles sont plus élevées ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *