Revue de presse / actuToulouse du 29/08/2019 – Au sud de Toulouse. Ce tunnel « flambant-neuf », le plus fermé de France, rend dingues ses riverains

Saint-Béat, au sud de Toulouse, a vécu un été compliqué. Les raisons : un tunnel flambant-neuf souvent fermé, des feux clignotants trop longs et un pont relié…à aucune route…

La fermeture du tunnel de Saint-Béat, mal annoncée, provoque parfois l'incompréhension des automobilistes comme ici au début du mois d'août 2019
La fermeture du tunnel de Saint-Béat, mal annoncée, provoque parfois l’incompréhension des automobilistes comme ici au début du mois d’août 2019 (©Capture d’écran)

C’est un tunnel de 1100 mètres de long qui a coûté 141 millions d’euros, et qui a été mis en service, il y a seulement 16 mois. Malgré son ouverture récente et sa modernité, il rend pourtant déjà dingues les habitants de la commune sur laquelle il se trouve, c’est-à-dire Saint-Béat (Haute-Garonne), située au sud de Toulouse.

Ce tunnel « flambant neuf » est en effet le tunnel qui a été le plus fermé de France, pour sa première année de fonctionnement…

Résultat, à chaque fermeture de l’ouvrage, le village de Saint-Béat subit à nouveau le passage des camions dans son centre-ville, ce que le tunnel devait éviter. Et plus généralement, c’est le trafic routier plutôt dense entre la France et l’Espagne qui repasse dans le village, notamment en période estivale.

Un tunnel fermé… plusieurs semaines pour sa première année

« Ces fermetures arrivent assez souvent, de façon aléatoire », relève Dominique Boutonnet, un habitant du canton.

Depuis le mai 2018, date de son ouverture, le tunnel a été fermé plusieurs semaines. 

 

Si la DIRSO (Direction Interdépartementale des routes du Sud Ouest) n’a pas été en mesure de nous donner le nombre exact de jours durant lesquels le tunnel a été fermé depuis son ouverture, elle estime que « cela a pu arriver jusqu’à trois fois par mois pour les fermetures de plus de deux heures », dont la fermeture mensuelle pour maintenance.

À ces fermetures ponctuelles, se sont ajoutées des fermetures plus longues pour des dysfonctionnements ou des dégradations.

Ainsi, au mois d’août 2019, le tunnel a été fermé deux jours en raison d’une porte de sortie de secours qui s’était déformée sous l’effet de la chaleur. Une fermeture « sans information particulière », indique Dominique Boutonnet, dont les conséquences ont été filmées par l’association Vivre en Vallée de Saint-Béat : 

(Retrouvez la suite de l’article directement sur le site d’actuToulouse, ICI.)

2 réflexions sur « Revue de presse / actuToulouse du 29/08/2019 – Au sud de Toulouse. Ce tunnel « flambant-neuf », le plus fermé de France, rend dingues ses riverains »

  1. Le faible chiffre du comptage de véhicules par le tunnel est bienvenu.
    Il vient conforter l’idée que dans l’état actuel il ne sert à RIEN.
    Il passe autant de trafic par le bourg!
    Celles et ceux qui l’ont emprunté une fois. ne se font pas avoir au retour.
    Inquiétude toutefois lorsque la déviation sera terminée, et que le trafic doublera ou triplera par le tunnel.
    Vu la fiabilité de ces équipements soit-disant ultra-modernes. Plutôt du matos de fin de série, en attendant une hypothétique ouverture de la déviation Saint-Béat/Arlos!

  2. Et pourtant on voudrait nous faire croire que: “Tout va bien en Occitanie!”
    Maintenant toute la France sait que nous sommes une région à la ramasse.
    Z’ont belle mine de faire leur cinoche à Saint-Bertrand!
    Ici on n’attend toujours les compétences promises…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *