Rumeur d’un futur regroupement des écoles du secteur ?

Un article du Huffingtonpost qui tombe à pic : 400 écoles rurales vont fermer contrairement à la promesse de Macron


Méfions-nous du piège des regroupements d’écoles, qui doivent être mûrement réfléchis avant toute décision définitive.

Sous le prétexte de sauvegarder à court terme des classes en regroupant les élèves par niveau de cours, ce serait aussi faire fi de la richesse des petites structures, renier l’intérêt de la proximité, accepter de mettre nos plus jeunes enfants quotidiennement dans des transports scolaires.

Petit rappel nécessaire : au cours des 30 dernières années, la Haute-Garonne a vu fermer 25 écoles de sa zone de montagne ! C’est une mutation considérable et malheureusement irréversible qu’a subie notre région ! L’Administration justifiait à l’époque ces choix par les baisses démographiques d’une part et la richesse des RPI d’autre part. Le Conseil départemental lui, passait la deuxième couche, garantissant que les enfants seraient, en compensation, transportés gratos (argent public !) ; il a, depuis lors, remis en cause cette promesse pour les villages qui ne sont pas en fond de vallée au prétexte que nous coûtons trop cher !… Étonnamment, l’opération fut souvent menée avec la complicité de nombre d’élus qui s’en frottaient les mains, trop heureux de se débarrasser d’une source de dépenses et de soucis et de récupérer du même coup des bâtiments et des appartements. La lecture de l’article confirme bien que ce monde d’élus n’a pas vraiment évolué.

N’oublions surtout pas que c’est bien l’intérêt des enfants qui prévaut.

Méfions-nous … Méfions-nous …

Une réflexion sur « Rumeur d’un futur regroupement des écoles du secteur ? »

  1. Ils peuvent y aller tranquille!
    C’est clair qu’il ne faudra pas compter sur l’aide des élus!
    Qui ne se sont jamais bougé le c.. pour quoi que ce soit!
    Et vous serrez asses c… dans quelques mois, pour remettre les mêmes burnes!
    Alors. Inutile de vous plaindre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *