2 réflexions sur « Revue de presse – La Dépêche du 1er juin 2018 – Intempéries record : alerte aux crues »

  1. La lecture de cet article est assez révélateur et, sans appel…

    On peut lire
    …Suffirait-il alors d’une goutte supplémentaire pour faire déborder le vase Garonne ? Oui pour Jean-Marie Coulomb, responsable du département prévision des crues et hydrométrie de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) Occitanie : «il suffirait d’un événement de précipitations important pour potentiellement générer des crues. Le printemps y est propice, et cette année l’enneigement a été important ; la fonte des neiges fait que les cours d’eau sont à un niveau assez haut. La Haute-Garonne est aujourd’hui un département à risque.» Un risque que tentent de prévenir et d’encadrer au mieux les services de l’État. L’outil phare en la matière est le dispositif Vigicrues, dispositif de surveillance des cours d’eau, qui permet de projeter des estimations des risques de crues pour les 24 heures à venir. Basé sur les alertes de Météo France…

    Et de Corinne Mithieux de Météo France qui “tient à désamorcer toute inquiétude” d’ajouter.
    …Les cours d’eau peuvent rester dans leurs lits, et nous dormir sur nos deux oreilles…
    On peut apprécier la cohésion pourtant annoncée, de ces deux services !
    L’un veut nous foutre la trouille, l’autre se veut plutôt rassurant ! Qui croire ?

    Ensuite
    …Vigicrues doit permettre aux collectivités d’anticiper les montées des eaux. Et de modéliser le Plan Communal de Sauvegarde (PCS), outil déployé pour gérer les risques à l’échelle municipale (information, alerte, protection de la population…)
    Saint-Béat le 8 mai, est le parfait exemple, de l’inefficacité du système et de sa boîte à outils !

    Conclusion : Dém…. vous !

    En l’état actuel
    Il y a plus de chances que vous soyez avertis d’une montée des eaux. Au pire, par votre voisin qui a déjà les pieds dans l’eau !
    Au mieux, par des potes qui habitent plus en amont, ou en lisant les infos diffusées par les sentinelles de VVSB, de manière à vous préparer matériellement et psychologiquement …
    N’oubliez pas que le tronçon Bossost-Pont du Roy-Saint-Béat n’est toujours pas inclus dans les alertes Vigicrues.
    Ils savent pourquoi. Mais ils ne vous le diront jamais.
    Rien n’est gagné et… cela risque de rester longtemps comme cela !
    Bon courage

    1. La dame de la météo est bien optimiste mais surement car elle ne dort pas ici! Il faut savoir que le système Aster ignoré de Météo France peut-être car Espagnol indique au début juin la même quantité d’eau sous forme de neige que le 1 er juin 2013.
      Certes ce n’est qu’un des éléments mais il est inquiétant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *