Pyrénées : 383 millions de m3 de réserve d’eau sous forme de neige pour la Garonne, deux fois plus qu’en 2013

Article à retrouver sur le blog de Paull Tian, photojournaliste, ICI.

Pyrénées : 383 millions de m3 de réserve d'eau sous forme de neige pour la Garonne, deux fois plus qu'en 2013

Analyse assez alarmante de ce météorologue de Météo France que l’on peut découvrir sur la page Facebook de la société de pêche “La Truite Luchonnaise”, alors que ces derniers jours la pluie est tombée en abondance sur les Pyrénées centrales (lire ici).

Jean-François Quiniou précise qu’il “existe pour la gestion de l’eau, versant Espagnol et versant Garonne, un modèle de calcul de l’eau sous forme de neige dans le temps. C’est le modèle ‘Aster'”.

Le météorologue ajoutant : “Pour la Garonne, il indique à la date du 22 avril 2018, une réserve d’eau sous forme de neige de 383 millions de m3” et de rappeler qu’en 2013, à la même date, “la réserve était de 180 millions de m3, soit quasiment la moitié”.

Et tout le monde garde en mémoire les terribles inondations de la Garonne et de la Pique en sud-Comminges et en Val d’Aran (lire ici).

Jean-François Quiniou termine en précisant qu’actuellement “les nappes phréatiques sont pleines” et que “la situation du bassin de la Pique est probablement similaire à celui de la Garonne…”

Avec en guise de conclusion :

“Un épisode de pluie appuyé, une montée de la température et nous risquons de gros désagréments”.

(Photo : inondation de juin 2013 à Luchon © Paul Tian)

2 réflexions sur « Pyrénées : 383 millions de m3 de réserve d’eau sous forme de neige pour la Garonne, deux fois plus qu’en 2013 »

  1. La réserve d’eau était de 309 M m3 le 19 mai 2018 pour 100Mm3 fin mai 2017 et 200M0m3 fin mai 2017; les systèmes d’informations et d’alarmes sont aussi foireux aujourd’hui que en 2013.
    nous avons ,dit-on ,la meilleure fonction publique d’Europe.
    Les autres pays sont vraiment à plaindre!

  2. Eh oui!
    Merci Paul.
    J’espère que cet article fera taire celles et ceux qui pensent que l’on ne risque plus rien et, qu’on ne reverra les événements de juin 2013 que dans 100 ans!
    Il faudra qu’un jour bien intégrer ce qu’est une crue décennale, centennale, millénale etc
    Espérons que les systèmes d’alertes fonctionneront mieux que lors de l’épisode du 8 mai dernier.
    On ne sait toujours pas officiellement, les raisons du cumul des dysfonctionnements.
    Et, il y a peu de chances qu’il y ait une maintenance technique des systèmes n’ayant pas fonctionnés .
    Un peu plus de communication des Maires des communes concernées serait la bienvenue.
    Dites vous bien. Que le pire est à venir…
    A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *