Le Conseil général du Val d’Aran et la Généralité de Catalogne proposent la construction d’un tunnel de 5,2 km depuis le Parador de Vielha jusqu’au Pont-d’Arròs

Source : Reunión del Consejo de alcaldes de la Val d’Aran

PROPOSITION DE TRADUCTION

————————————————

Réunion du Conseil des maires du Val d’Aran

Le Conseil et les maires demanderont à la Confédération Hydrographique de l’Ebre (CHE) d’interdire les activités sur la Garonne quand elle dépasse les 80 m³/s.

Dans leurs observations au sujet de la N-230, la Généralité et le Conseil général proposeront la construction d’un tunnel de 5,2 km du Parador de Vielha jusqu’au Pont d’Arròs.

Vielha, le 9 mai 2018.- Le Conseil des maires du Val d’Aran réuni hier s’est accordé pour réclamer à la Confédération Hydrographique de l’Ebre les investissements de protection après l’inondation de 2013 dans les communes de Les, Bossòst et Vielha. De même, à la fin de la réunion, le syndic d’Aran, Carlos Barrera, a expliqué qu’ils demanderaient à la CHE la création d’un protocole pour interdire les activités sur la Garonne lorsque le débit atteint 80 m³/s. Comme il l’a expliqué, hier même, lorsque le fleuve dépassait les 95 mètres cubes, trois personnes ont été vues naviguant dans un kayak sur la rivière en passant par Bossòst, comportement que le syndic a décrit comme très dangereux.

D’autre part, le syndic d’Aran, Carlos Barrera, a confirmé que la période de présentation d’observations au projet d’amélioration de la N-230 proposé par le ministère de l’équipement a été prolongée jusqu’à la fin de ce mois de mai.

Le Syndic a expliqué que, lors de la dernière réunion au Département du Territoire et de la Durabilité de la Généralité, il a été décidé que des observations défavorables seront présentées aux quatre propositions présentées par le ministère de l’équipement et, afin de garantir l’objectif que pendant les travaux du tronçon de route entre l’embouchure nord du tunnel de Vielha et Aubèrt il y ait le minimum d’impact possible sur la circulation quotidienne des véhicules, il présentera une proposition de construction d’un tunnel allant du Parador de Vielha à Pont d’Arròs. De cette façon aucun noyau habité ne serait affecté et l’impact environnemental et visuel serait éliminé avec la construction de ce tunnel, qui aurait une longueur de 5,2 km, très similaire à l’actuel tunnel de Vielha.

Cependant, le syndic a également expliqué qu’il restait encore à définir quelle forme devrait prendre l’amélioration de la route allant de l’entrée nord du tunnel de Vielha jusqu’à la hauteur du Parador. Barrera a déclaré que le Département du Territoire travaille sur une proposition de route séparée de la N-230 qui irait entre la rivière Nere et l’actuel tracé de la N-230 jusqu’au Parador.

Le Syndic d’Aran a ajouté que le Conseil général d’Aran présentera une proposition qui lui permet d’être le plus respectueux possible de l’environnement naturel et du patrimoine d’Aran, sans chercher la rentabilité du coût des infrastructures, puisque le Conseil général d’Aran doit travailler pour garantir la survie de la vallée d’Aran en tant que destination touristique et pour les intérêts généraux des Aranais, et qu’avec cette proposition, il est garanti que dans le reste du tracé de la route jusqu’à la frontière avec la France, sera maintenue la philosophie des propositions déjà présentées par le Conseil général d’Aran en 2002, en maintenant la possibilité de construire les déviations de Les et Bossòst et de gérer la route de manière civilisée et acceptable.

2 réflexions sur « Le Conseil général du Val d’Aran et la Généralité de Catalogne proposent la construction d’un tunnel de 5,2 km depuis le Parador de Vielha jusqu’au Pont-d’Arròs »

  1. Ce à quoi il faut s’attendre. C’est que, si cette option de tunnel est retenue.
    Il est fort à parier que celui-ci sera inauguré avant la fin de notre déviation de Saint-Béat/Arlos…
    Nous en seront quitte, a être rouge de honte!
    Autre remarque.
    Quand on voit les photos de leurs réunions. Ils n’ont pas de problèmes de quorum ! Eux…
    Petit Commingeois, prends en de la graine!
    A une portée de fusil de chez nous. Un autre monde!
    Merci à VVSB pour ces infos 😉

  2. En complément à cette information, il convient de lire cet autre article, du 29 mars dernier, dans lequel on pouvait déjà lire l’opposition du Conseil général d’Aran et des maires au projet du ministère de l’équipement. Ils soulignaient déjà leur conviction que le gouvernement entend faire de la vallée LE couloir à camions des Pyrénées.
    Ci-dessous, notre proposition de traduction de l’article.
    ————————————————–
    Front commun contre le projet du ministère de l’équipement sur la N-230

        CLARA VILLAR
        VIELHA

    Le 29/03/2018

    Le Conseil général et les municipalités aranaises ont convenu hier au Conseil des maires de présenter des observations conjointes au rapport d’étude sur l’amélioration de la N-230 dans le tronçon de l’entrée nord du tunnel de Vielha à la municipalité d’Aubert, et réclameront la prise en compte de la réalité du territoire. Le Conseil et les municipalités ont considéré que le tracé que propose le ministère de l’équipement ne s’adapte pas à l’environnement naturel ou aux intérêts sociaux ou économiques du Val d’Aran. L’option qu’envisage l’étude informative du ministère choisit de faire une déviation de 11,6 kilomètres en bordure de la capitale Vielha et à travers la montagne de Tuca, l’une des attractions les plus importantes du Val. La municipalité de Vielha a déjà indiqué que la meilleure alternative serait la première option, qui prévoit un impact environnemental moindre et la construction d’une nouvelle route entre Casau et Gausac. Le syndic d’Aran, Carlos Barrera, a déjà souligné la nécessité de faire une nouvelle proposition unanime pour que le ministère de l’équipement renonce à exécuter cette alternative. Depuis 2003 la proposition défendue par Aran passe par la construction de tunnels dans la zone de Baricauba (ouest), au lieu de cette option qui passe par le sud. Les maires et le Conseil ont assuré que le ministère de l’équipement cherche à faire du Val le couloir central des transports lourds des Pyrénées, par lequel circulent plus de 500 camions par jour.
    https://www.segre.com/es/noticias/comarcas/2018/03/29/frente_comun_aran_contra_proyecto_fomento_la_230_42811_1091.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *