Réponse de Mme la sous-préfète à la démission de Ph. Colombié

Suite à ma lettre de démission du conseil municipal de St Béat, Mme la sous-préfète a répondu et je vous donne copie de cette réponse puisqu’il s’agit d’affaires publiques.

Je rappelle que ma démission était fondée sur le mépris de l’Etat à notre égard pour deux points particuliers : non-respect des engagements d’ouverture de la déviation totale en 2016 et  installation d’une déviation provisoire dangereuse et paralysante malgré l’opposition des élus de St-Béat.

J’avais écris ce qui suit :

Elus pour tenter de redonner vie à St Béat à la suite des inondations de 2013, nous nous sommes heurtés au mépris de l’Etat et de vos services qui n’ont pas respecté leur engagement d’ouverture de la déviation en 2016.

Malgré l’opposition à l’unanimité de notre conseil municipal, une déviation « provisoire » nous a été imposée, à grand renfort d’argent public gaspillé alors qu’elle est dangereuse, polluante, sans date d’achèvement précise (2024 ???) et qu’elle va provoquer un engorgement du trafic en raison des 600 camions espagnols (au minimum) et des milliers de voitures devant traverser quotidiennement la Garonne à angle droit de la RN 125, sur un pont non prévu pour des 10 tonnes.

Dans ces conditions, je ne vois pas quel peut être le rôle des élus municipaux locaux que l’on met devant le fait accompli et la mort de notre village.

Hélas, la réponse de la représentante de l’Etat évite soigneusement de dire quand la déviation totale sera terminée et indique aussi que la déviation provisoire n’occasionnera finalement des désagréments que pour quelques riverains…

Pour moi, cette lettre, qui ne répond absolument pas aux motifs de ma démission, est un argument supplémentaire qui conforte notre sentiment  d’être abandonné et méprisé.

Rien de rassurant et de précis n’est avancé ! 

Sans parler,  bien entendu du dépassement de 50 % du budget initial de la déviation,  la route restant à faire entre Lez et le pont d’Arlos n’étant pas budgétée (ni programmée)à ce jour.

Télécharger (PDF, 915KB)

8 réflexions sur « Réponse de Mme la sous-préfète à la démission de Ph. Colombié »

  1. La sous-préfète joue les vierges effarouchées quand elle entend parler de “mépris de l’Etat”.
    Juste pour rappel, quand en janvier 2017 je lui ai personnellement posé la question de savoir pourquoi, 4 ans après les inondations, rien n’avait encore été entrepris sur la Garonne pour sécuriser les habitants, elle avait réagi sur un ton de moquerie : “Ah ! bien sûr … Si vous persistez à vouloir habiter dans des maisons susceptibles de voir l’eau monter un jour … Faut pas s’étonner !”
    Et si ça, ce n’est pas du “mépris de l’Etat” de la part de sa représentante ?
    Aux yeux de tous les présents à cette fameuse réunion, elle restera définitivement disqualifiée. Pourtant, elle est encore en poste celle qui devrait être protectrice des populations de par sa fonction.

    1. Rien d’étonnant Dominique.
      Ce ne sont pas les postes de la République les plus reluisants…
      Suffit de chercher un peu dans l’histoire de notre pays…
      Et sans chercher loin, le parcours notre ancien Préfet, fossoyeur de la vallée!
      Ce qui me tarde, c’est de voir les commentaires qu’ils feront, quand il faudra qu’ils expliquent les raisons du gros bordel, que va générer cette pseudo déviation!
      Et là, c’est nous qu’on se moquera!

    1. Merci pour l’info. Espérons que cela soit vite confirmé. De manière à ce que les actifs posent leur RTT 😉
      Et que l’on puisse en discuter à l’AG.

  2. @ M. Colombié
    Ne soyez pas déçu de la réponse. C’est toujours comme ça avec les Prèf et les S/Prèf! Réponses toujours vides, creuses sans précisions, impersonnelles et surtout sans engagements!
    Déjà quand on regarde le dernier interview de FR3, on a vite compris!
    Cela parle du projet, comme si ce l’avait suivit depuis 10 ans, Alors que cela viens juste d’en prendre connaissance! No comment.
    De toute façon l’avenir nous donnera raison.
    Le grand foutoir, il ne sera pas seulement pour les riverains.
    Comme inéluctablement, il arrivera une grosse catastrophe dans ce tunnel. Jusqu’à provoquer sa fermeture définitive.
    On aura l’occasion de revoir les poids-lourds dans le centre du bourg!
    Good luck pour celles et ceux qui se risqueront à emprunter le tube.

    PS : On n’arrive pas à lire la copie du courrier

        1. Madame le Sous Préfèt évite de répondre à la question de fond posée par la démission de Philippe Colombié:quand est-ce que les travaux de la déviation seront-ils terminés? et surtout pourquoi
          évite-t- elle d’évoquer les travaux de la liaison du tunnel et du pont. Qu’est-ce que cela cache?
          Par contre elle apporte une précision importante: les travaux qui ne sont pas terminés ont couté 142 millions d’€ pour environ 105 de prévus.
          Donc en résumé nous avons un projet qui devait être terminé en 2016, un magnifique pont ( 20m €) inutile pour plusieurs années et peut être pour toujours, un dérapage incontrôlé du budget ( au minimum il sera de 50% )
          Comment est-ce possible ? Philippe Colombié évoque le mépris de l’Etat, moi je préfère évoquer son incompétence.
          Avec une administration de cette qualité il n’est pas surprenant que nous ayons un endettement record et que nous soyons champion d’Europe du prélèvement des impôts!
          Philippe Prax

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *