3 réflexions sur « Revue de presse – La Dépêche du 17 mars 2018 – Budget 2018 : une année noire en perspective »

  1. Puisque le Préfet peut trancher.
    La meilleure des choses serait, qu’ils demande à tous ces retraités (qui ont une très confortable retraite) et ne sont là, que pour avoir un juteux complément à ces dernières.
    De laisser leur place à des personnes plus jeunes et compétentes, avec un salaire soumis à obligation de résultats.
    Chose que n’ont jamais connu nos dirigeants actuels dans leurs anciennes fonctions. Et, pour cause!
    Effectivement, on peut s’interroger sur la création récente, de certains postes. Quand on connaît de telles difficultés de gestion… ???
    On en a malheureusement l’habitude, depuis des décennies sur notre territoire.
    Et dommage que les Commingeois, n’ont pas su sanctionner ce système, lors du premier tour des élections législatives de la 8ème circonscription.
    La gangrène va donc continuer à s’étendre.
    Ce n’est plus des maisons de santé, qu’il nous faut. Mais un ÉNORME Hôpital !!!
    Pauvre CCPHG !

  2. Lors du rapprochement des 3 com com, nos élus se sont immédiatement attribués, lors de la première assemblée et à la stupéfaction générale, des indemnités personnelles (qui représentent 20 000 € par mois au total). Et cela sans qu’aucun projet local n’ait été envisagé et décidé !!!
    On nous dit maintenant qu’il manque 200 000 € au budget : cherchez pourquoi ! C’est pourtant simple : 20 000 x 12 mois : 240 000 €.
    Et on ne parle ici pas des embauches récentes incompréhensibles, des emplois inutiles et du clientélisme qui nous tue (à St Béat Notamment).
    J’aimerais avoir une réponse chiffrée de la com com à ces modestes constatations sur les indemnités attribuées aux élus. Merci d’avance.

  3. Qu’ils commencent à tailler dans leurs indemnités juteuses!
    Dans des prestations inutiles
    Et ils trouveront facilement 200000 €
    Et, si jusqu’à présent ils n’ont été capables de gérer correctement quoi que ce soit.
    S’ils sont des hommes responsables.
    Ils ne peuvent que poser, leur démission.
    Aucun doute, on va encore trinquer!
    Avec leur, “Ce sera meilleur demain”. On a l’impression de lire un discours maintenant bien connu des Français.
    Celui d’un certain “Jupiter”
    VRAIMENT, IL Y EN A MARRE 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *