3 réflexions sur « Revue de presse – La Dépêche du 12/03/2018 – Gemapi : nouvelle taxe pour les ménages »

  1. Et voilà une taxe de plus pour les apéro de nos élus . car la Garonne n’a jamais était nettoyé et ne le sera jamais mais après réflexion pourquoi ne pas faire nettoyé les berges par les gens qui touche le RSA dans nôtre canton ils sont nombreux a ne rien faire m’aime pas a chercher du travail on leurs donne touts ils pourrait faire un petit effort non ?

  2. Le commentaire de Mr A. Castel sur la taxe” Gemapi” est tout à fait intéressante: Il se jette dessus avec avidité , alors que cet impôt imbécile est facultatif pour faire quoi ? augmenter encore ses indemnités et celles de ses acolytes ou bien faire des travaux sur la Garonne? Nous pourrions surveiller l’utilisation de cette taxe et déposer une plainte auprès du Tribunal administratif en cas de dérapage .
    Philippe Prax

  3. Que font nos élus?
    Quelles actions de leur part pour refuser ce nouveau coup de couteau dans nos plaies?
    C’est vrai que la majorité n’avaient pas de l’eau jusqu’à la ceinture.
    Rien pour notre protection n’a été fait jusqu’à présent.
    Comment peut-on croire à cette usine à gaz de GEMAPI, qui demandera des années avant de trouver un soupçon d’efficacité!
    Saint-Béat aura de nouveau les pieds dans l’eau, que rien n’aura été réalisé.
    On nous parle de prévention et d’alerte de crue.
    Pour mémoire
    4000€ dans un système d’alerte à Fos qui n’a jamais fonctionné et qui est HS.
    Plus de 100 000€ investis dans 5 stations sur La Pique et La Garonne (dont une HS) du temps de l’ex CC.
    A ce jour, on ne sait toujours pas qui gère ce réseau. Alors que côté Aranais tout est bien cadré depuis 2014. Qui paye la maintenance?
    Exemple dernière crue. Niveau au pont de Fos hors plage de mesure (étalonnage fantaisiste), personne d’alerté etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *